Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉOS | Les moments forts de la cérémonie d'hommage aux victimes des attentats de Paris

La cérémonie nationale d'hommage aux victimes des attentats de Paris s'est déroulée vendredi matin aux Invalides. François Hollande y a prononcé un discours d'une quinzaine de minutes.

La cérémonie d'hommage aux victimes des attentats
La cérémonie d'hommage aux victimes des attentats © Reuters

"Ils étaient la jeunesse de France". Le président de la République a longuement évoqué vendredi la mémoire des 130 personnes mortes le 13 novembre dans les attentats qui ont frappé Paris. La cérémonie d'hommage national, aux Invalides, a duré environ une heure. Revivez en vidéo les temps forts de cette cérémonie. 

Hommages en musique

C'est d'abord en musique que la Nation a rendu hommage aux morts et aux blessés, dont les familles étaient représentées aux Invalides. La chanson "Quand on a que l'amour" de Jacques Brel a ouvert la cérémonie, reprise par Camélia Jordana, Yaël Naïm et Nolwenn Leroy. 

Nathalie Dessay a ensuite interprété "Perlimpinpin", de Barbara.

Les noms des 130 morts égrénés

Puis les noms des 130 personnes tuées dans les attentats ont été égrénés dans la cour des Invalides. 

Le discours de François Hollande

Pendant une quinzaine de minutes, le président de la République a ensuite rendu hommage aux victimes, qui "avaient tous les âges" mais dont "la plupart avaient moins de 35 ans." François Hollande a insisté sur cette "génération" qui est "devenue le visage de la France", et en qui il a exprimé sa "confiance". Il a également promis de détruire le groupe Etat islamique, qui a revendiqué ces attentats.

À LIRE AUSSI : L'essentiel du discours de François Hollande aux Invalides

La Marseillaise

La Marseillaise a résonné par deux fois aux Invalides, d'abord à l'arrivée du chef de l'État, mais également à la fin de la cérémonie. L'académie de l'Opéra de Paris et le choeur de l'Armée française ont alors chanté l'hymne national dans son intégralité, avec le concours de l'orchestre la Garde républicaine.

Une vaste tribune de 2.650 places avait été érigée dans la cour des Invalides pour accueillir les proches des victimes et les blessés lors de cette cérémonie. Les forces de sécurité et de secours qui ont vécu ces attentats étaient aussi présentes.

Du côté de la classe politique, outre les membres du gouvernement, de nombreuses personnalités étaient présentes: l'ancien président Nicolas Sarkozy, les anciens Premiers ministres Lionel Jospin, Jean-Pierre Raffarin, François Fillon, Jean-Marc Ayrault, la maire (PS) de Paris Anne Hidalgo et de nombreux parlementaires dont les présidents du Sénat Gérard Larcher et de l'Assemblée nationale Claude Bartolone.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu