Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

VIDÉOS - Violences sexistes et sexuelles : une campagne pour inciter témoins et proches de victimes à réagir

vendredi 28 septembre 2018 à 21:50 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

A partir de dimanche, vous verrez de nouveaux spots de prévention à la télévision et sur internet. Initiés par le gouvernement, ils ont été créés pour inciter les témoins de violences sexistes et sexuelles, mais aussi les proches des victimes, à réagir.

Face aux violences sexuelles et sexistes, le gouvernement veut inciter chacun à régir.
Face aux violences sexuelles et sexistes, le gouvernement veut inciter chacun à régir. © Maxppp - Frédéric LECOCQ

"Réagir peut tout changer" : c'est le slogan de la campagne gouvernementale qui s'adresse à l'entourage des victimes et aux témoins de violences sexistes et sexuelles, et qui sera diffusée à la télévision à partir de dimanche. L'annonce a été faite ce vendredi soir par Edouard Philippe et Marlène Schiappa.

"Il faut changer les comportements" 

"Dénoncer ne suffit plus, il faut désormais changer les comportements", estiment dans un communiqué le Premier ministre et la secrétaire d'Etat en charge de l'Egalité femmes-hommes. "Les témoins de violences sexistes et sexuelles jouent souvent un rôle central : ce sont eux qui extirpent les victimes d'une situation dangereuse, qui détectent les traces de violences, qui sonnent l'alerte auprès des forces de l'ordre, auprès de leur hiérarchie...", a précisé Marlène Schiappa à l'AFP.

Des témoignages sur les violences en public, en privé, au travail ou en milieu scolaire  

A partir de dimanche et jusqu'au 14 octobre, quatre spots vont être diffusés à la télévision et sur internet pour "illustrer la diversité des cas selon le type de violence (sexistes ou sexuelles, verbales ou physiques) ou le cadre (sphère privée, sphère professionnelle et scolaire, ou encore espace public)". Des vidéos web d'une minute donnent aussi la parole à des personnes qui ont été confrontées à des violences sexistes et sexuelles (victimes, témoins, professionnels). Le gouvernement souhaite, "par le partage de ces expériences, inciter chacun à réagir".

Un site internet dédié 

L'ensemble est visible sur le site www.stop-violences-femmes.gouv.fr, enrichi d'une rubrique baptisée "Je suis témoin" visant à "aider toute personne à réagir face à des situations de violences sexistes et sexuelles".

Des chiffres dramatiques

En 2016, quelque 62.000 femmes ont été victimes d'un viol ou d'une tentative de viol, plus de 450.000 ont subi une agression sexuelle et 123 ont perdu la vie suite à la violence d'un conjoint ou d'un ancien compagnon, soit environ une tous les trois jours.