Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fausse alerte dans la Vienne : un homme avec une machette de jardinage provoque le confinement d'une école

Les gendarmes ont été appelés ce vendredi car une habitante avait vu un homme armé d'une machette dans les rues d'Avanton près de Poitiers. Après avoir confiné l'école communale, les autorités ont levé le dispositif à midi après interpellation du suspect à Amboise. Il s'agissait d'une fausse alerte.

Une voiture de gendarmerie (illustration)
Une voiture de gendarmerie (illustration) © Radio France - Marc Bertrand

Un important dispositif de gendarmerie a été déployé ce vendredi dans la matinée à Avanton, commune au Nord de Poitiers. Cela fait suite à un appel vers 8h30 d'une habitante qui a vu un homme dans les rues avec une machette. L'homme semblait aller en direction de l'école selon elle. 

Plusieurs patrouilles de gendarmerie se sont immédiatement rendues sur place pour sécuriser la zone et rechercher l’individu, et les élèves de l’école d’Avanton ont été confinés pour assurer leur sécurité. Le trentenaire, qui avait quitté la commune et roulait sur l'A10 en direction de Tours, s'est finalement rendu de lui-même à la gendarmerie d'Amboise (Indre-et-Loire) en fin de matinée quand il a su qu'il était recherché. Le confinement de l’école d’Avanton a pu être aussitôt levé.

Il s'agit du compagnon d'une habitante d'Avanton selon la maire Anita Poupeau. "Le dispositif de sécurité avec le confinement des enfants, de la mairie et des commerces, tout le centre-bourg a été confiné dans un temps vraiment très court", raconte la maire.

Anita Poupeau, la maire d'Avanton

"Pas du tout une tentative d'acte terroriste"

"Il s'agit d'un homme qui se promenait avec une lame de jardinage et qui n'était pas du tout dans l'optique de commettre un attentat terroriste ! L'individu a même été très surpris lors de son arrestation. Nous sommes en train de l'auditionner pour lever toute ambiguité, mais on se dirige tout droit vers une fausse alerte" a expliqué à France Bleu Poitou le capitaine Hugues Loyez de la compagnie d'Amboise.

Il n'en reste pas moins que pendant près de trois heures, le bourg tranquille d'Avanton a vu un impressionnant déploiement de forces de l'ordre. Patrouilles du peloton de surveillance et d'intervention PSIG), renforts des brigades du Nord-Ouest de Poitiers, drônes, réservistes et même un négociateur... Le tout avec une cellule de crise déclenchée et suivie par la préfecture de la Vienne. Cellule finalement levée peu après 11h30.

Cet après-midi, l'homme a quitté Amboise pour poursuivre son audition dans les locaux de la gendarmerie de Poitiers à la demande du parquet. Le procureur décidera à l'issue de donner ou non une suite à cette affaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess