Infos

Vienne : un policier municipal sauve un lycéen de la noyade

Par Céline Loizeau, France Bleu Isère et France Bleu jeudi 29 septembre 2016 à 18:07

Le maire de Vienne et son adjoint à la sécurité Manuel Belmonte ont reçu les policiers municipaux dans l'après-midi. En rouge, l'agent qui a sauté à l'eau.
Le maire de Vienne et son adjoint à la sécurité Manuel Belmonte ont reçu les policiers municipaux dans l'après-midi. En rouge, l'agent qui a sauté à l'eau. - Ville de Vienne

A Vienne (Isère), un policier municipal n'a écouté que son courage ce jeudi en début d'après-midi. Il s'est jeté à l'eau pour sauver un jeune homme de la noyade.

On est peu avant 13h, quai Riondet. Le jeune homme, qui est scolarisé, non loin de là, au lycée hôtelier, traverse en courant la voie rapide alors que la circulation est dense. Un camion l'évite d'ailleurs de justesse. Un homme, témoin de la scène, présageant du drame qui va se jouer, arrête une voiture de la police municipale qui patrouille près du jardin public. Deux policiers descendent de la voiture et courent vers le Rhône à la poursuite du jeune homme, qui saute à l'eau, puis se laisse dériver.

L'un des policiers, âgé d'une quarantaine d'années, décide alors de plonger pour récupérer le lycéen. Le courant est pourtant fort. Le jeune est à environ une dizaine de mètres du bord quand le policier arrive à son niveau. L'ado se débat, mais l'agent réussit quand même à le ramener vers le bord. Un collègue l'aide à remonter sur le quai.

Victime d'un début d'hypothermie, l'élève a été transporté à l'hôpital de Vienne. Il a tenté de mettre fin à ses jours, à priori en raison d'une peine de cœur. Quant à l'équipage de la police municipale, une femme et deux hommes, ils ont été reçu en mairie dans l'après-midi. Le maire de Vienne, Thierry Kovacs, et son adjoint à la sécurité ont tenu à les féliciter et les remercier. L'agent, qui s'est jeté à l'eau, en poste depuis 14 ans à Vienne, recevra prochainement la médaille de la ville. Il a confié au maire que dans ce genre de situation "on ne réfléchit pas".

Partager sur :