Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Vierzon : 3 mois ferme pour avoir blessé un policier

-
Par , France Bleu Berry

Un habitant de Vierzon écope de 8 mois de prison dont cinq avec sursis ce vendredi, devant le tribunal correctionnel de Bourges. Il était poursuivi pour outrage, rébellion et violence sur des policiers. L'un d'entre eux souffre d'une fracture à la main et sera arrêté plusieurs mois.

Le palais de justice de Bourges (Cher)
Le palais de justice de Bourges (Cher) © Radio France - Michel Benoit

Vierzon, France

L'auteur n'a que 18 ans. Il était ivre lundi soir, et c'était pour l'aider que les policiers s'étaient justement arrêtés à sa hauteur.  " On l'a vu tituber et se casser la figure, près du pont. On a eu peur qu'il passe par dessus le parapet, et c'est pour ça qu'on a voulu le ramener au commissariat " L'intention des policiers partait d'un bon sentiment, et ils n'ont vraiment rien compris quand le jeune homme s'est brusquement  énervé. Une vraie furie ! Il faudra cinq policiers pour le maîtriser. L'homme ne se souvient plus de rien si ce n'est d'avoir beaucoup bu et même consommé de la cocaïne ce soir là. Il présente d'emblée ses excuses et essuie quelques larmes. Placé à l'âge de 6 mois en familles d'accueil puis en foyers, l'homme se sent mal dans sa peau : il a entamé un traitement pour devenir une femme et c'est d'ailleurs avec ses talons de plus de 10 cm de haut qu'il a écrasé la main du policier le plus gravement blessé. "Je vous réclame la peine la plus adaptée " plaidera son avocat Me Galut. " Mon client ne doit pas retourner en prison, ça lui fait très peur ! ". " J'ai un problème avec l'alcool, mais je veux me soigner " affirme le jeune homme entre deux sanglots. Le tribunal lui inflige finalement trois mois fermes : " un temps nécessaire pour préparer votre retour sur la bonne voie " précise la présidente du tribunal. Pour vivre, le jeune homme se prostitue depuis plusieurs mois à Limoges.