Faits divers – Justice

Vierzon : une affaire de viol présumé entre deux hommes

Par Jonathan Landais, France Bleu Berry jeudi 18 août 2016 à 18:11

VEHICULE DE POLICE
VEHICULE DE POLICE © Maxppp - Maxppp

INFO FRANCE BLEU BERRY | Un homme est en garde à vue à Vierzon depuis mercredi midi, soupçonné d'avoir violé l'un de ses voisins lors d'une soirée alcoolisée mardi soir.

Un homme de 46 ans accuse son voisin de 28 ans de l'avoir violé lors d'une soirée mardi soir, à Vierzon. C'est la victime qui s'est rendue au commissariat de police pour dénoncer les faits. L'agresseur a été interpellé chez lui, le lendemain midi. Il est en garde à vue. Retour sur les faits.

J'ai mal à l'anus, je pense avoir été violé

Mercredi vers 11h et demi, un homme se présente au commissariat de Vierzon, le visage tuméfié en disant : "j'ai mal à l'anus, je pense avoir été violé". L' homme de 46 ans raconte alors ce qui s'est passé la veille. Mardi soir, l'un de ses voisins, beaucoup plus jeune, un homme de 28 ans, l'invite à passer la soirée chez lui, dans l'appartement d'à côté. Les deux hommes habitent le même immeuble.

La victime est sous curatelle

Lors de cette soirée, ils boivent, beaucoup. D'après le Parquet de Bourges, la victime est "une personne sous curatelle et influençable". A-t-elle été anesthésiée par l'alcool ? Assommée par un coup de poing ? Toujours est-il que le lendemain matin, le quadragénaire se réveille le visage tuméfié.

Les examens à l'hôpital révéleront "des lésions anales" laissant penser à un viol, indique le Procureur. Interpellé à son domicile mercredi midi, l'agresseur de 28 ans ne reconnaît pas les faits. L'homme d'origine marocaine devrait être présenté à un juge vendredi en vue de sa mise en examen. Il vivait à Vierzon depuis seulement quelques semaines et habitait chez sa sœur.

Jusqu'ici, l'agresseur présumé n'était connu des services de police que pour des faits d'ivresse sur la voie publique.

Partager sur :