Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Vigilance renforcée pour les pompiers et les agriculteurs face à la multiplication des feux de chaume dans l'Yonne

-
Par , France Bleu Auxerre

Depuis le début du mois de juillet, des feux de chaume et de cultures se déclarent chaque jour un peu partout dans l'Yonne. Des incidents récurrents dus à la sécheresse, et auxquels doivent faire face les sapeurs-pompiers comme les agriculteurs.

Le lieutenant Belnoue, l'adjudant Isaac, et des sapeurs pompiers du centre de secours d'Auxerre devant l'un des camions citernes servant aux interventions dans les champs
Le lieutenant Belnoue, l'adjudant Isaac, et des sapeurs pompiers du centre de secours d'Auxerre devant l'un des camions citernes servant aux interventions dans les champs © Radio France - Flore Catala

Yonne, France

Cet été, pas un jour ne passe sans qu'un incendie ne se déclare dans l'Yonne. En une semaine, les sapeurs-pompiers ont dû intervenir plusieurs dizaines de fois partout dans le département pour éteindre des feux avant qu'ils ne ravagent des cultures. D'après le lieutenant Julien Belnoue, adjoint au chef de service des alertes incendie, _"_ces incidents agricoles représentent 90% des sinistres que les sapeurs-pompiers ont à gérer durant le mois de juillet"

Des incidents liés à la sécheresse

Avec les fortes chaleurs, les sols sont particulièrement secs dans les champs, et les lames des moissonneuses, en percutant les silex, créent des étincelles et provoquent des départs de feu. Avec le vent qui favorise la propagation des flammes, des incendies parfois impressionnants se déclarent très rapidement, et l'intervention des pompiers devient inévitable.

Face à la multiplication des feux de chaume et de cultures, des moyens importants sont mobilisés par les sapeurs-pompiers de la région. En intervention sur un champ, minimum deux à trois camion-citernes sont mobilisés, ainsi qu'une dizaine d'hommes. Les brigades ont également recours à des drones pour mieux appréhender le terrain et maîtriser plus efficacement les flammes.

Vigilance renforcée

Avec 36 centres de secours sur tout le département, les sapeurs-pompiers de l'Yonne parviennent à intervenir rapidement pour stopper les incendies avant qu'ils ne fassent des dégâts trop importants. Ils restent particulièrement attentifs aux alertes en journée, notamment en début d'après-midi lorsque les moissons débutent.

Du côté des agriculteurs, les mesures de vigilance sont également de mise. "On travaille main dans la main avec eux" explique Christophe Isaac, adjudant au centre de secours d'Auxerre. "Lorsqu'il y a un départ de feu, les agriculteurs font le tour de leur champ en _déchaumant_, c'est-à-dire en recouvrant de terre les chaumes, ce qui arrête ou contient les flammes. Parfois ils nous mettent également à disposition des tonnes d'eau".

Des mesures que les agriculteurs, ainsi que les pompiers ont maintenant l'habitude de prendre. C'est la deuxième année de suite qu'ils connaissent un début d'été aussi sec.