Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Villeurbanne : une enquête ouverte après l'agression d'un couple homosexuel

-
Par , France Bleu

Le parquet de Lyon a ouvert une enquête après le témoignage de deux hommes. Ils disent avoir été agressés par une vingtaine d'individus dans la nuit de vendredi à samedi à Villeurbanne parce qu'ils sont homosexuels.

Police (photo d'illustration)
Police (photo d'illustration) © Radio France - Victor Vasseur

Villeurbanne, France

Les faits se sont déroulés dans la nuit de vendredi à samedi à Villeurbanne, près de Lyon. "Vers 1h30 du matin, deux hommes, qui ont été identifiés comme étant homosexuels, ont été pris à partie par un groupe d'une vingtaine d'individus", indique le parquet de Lyon.

Les victimes se réfugient dans un hall d'immeuble

Ces individus "ont proféré des insultes homophobes à leur encontre. L'un des deux hommes a ensuite demandé des explications verbales, avant que des coups ne s'abattent sur eux", poursuit le parquet. Les victimes se sont alors réfugiées dans le hall d'un immeuble où elles ont appelé la police.

Les policiers également pris à partie

A leur arrivée, les policiers ont eux aussi été pris à partie et ont subi des jets de projectiles. Les agresseurs, munis de barres de fer, se sont dispersés lorsque les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes. 

Les victimes, frappées sur l'ensemble du corps, se sont vue prescrire deux et quinze jours d'incapacité totale de travail (ITT). Leurs jours ne sont pas en danger. 

Choix de la station

France Bleu