Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Vincent Delaunois (FNAIM38) : l'encadrement des loyers "n'a pas de sens"

jeudi 30 novembre 2017 à 8:43 Par Léo Corcos, France Bleu Isère

Invité de France Bleu Isère ce matin, le président de la Fédération Nationale des Agents Immobiliers (FNAIM) en Isère s'est montré très critique envers le dispositif d'encadrement des loyers, dont l'expérimentation parisienne qui a été retoqué par la justice.

"Les loyers baissent", confirme Vincent Delaunois
"Les loyers baissent", confirme Vincent Delaunois © Radio France -

«Cela n’a pas de sens». Le constat de Vincent Delaunois est lapidaire. Il récuse l’idée que l’encadrement des loyers crée une dynamique sur le marché de l’immobilier. Selon le président de la FNAIM en Isère, «ce n’est pas en encadrant les loyers que l’on règle le problème». A Grenoble, qui s’était portée volontaire pour tester ce dispositif, l’expérimentation est «en stand-by», dans l’attente d’une nouvelle loi.

«Ce n’est pas en encadrant les loyers que l’on règle le problème»

Un marché «plutôt détendu»

Vincent Delaunois estime cependant que Grenoble, située en «zone tendue», est bon élève sur le cours de l’immobilier. Il estime que le marché est «plutôt détendu», et confirme que les loyers baissent. Cette tendance n’est néanmoins pas nouvelle : «les loyers baissent, mais pas depuis cette année (…) les prix de marché à Grenoble et en Isère correspondent grosso modo à ceux d’il y a 12 ou 13 ans».

« L’équilibre entre l’offre et la demande s’est dégradé en faveur du locataire »

«Gros volume de transactions»

Le président de la FNAIM Isère est satisfait de la rencontre du «gros volume de transactions» sur la métropole grenobloise, mais aussi sur la France entière : «avec un gros volume de transactions, il devrait y avoir pression sur les prix, or ce n’est pas ce qui arrive sur notre territoire».

Il conseille donc d’acheter maintenant, puisque «les taux d’intérêts sont très très bas», afin de «sécuriser son environnement familial». Et cite quelques endroits qu’il juge intéressant, comme autour de Lyon, dont la «dynamique» tire «vers le haut et fait monter en gamme et en demande». Mais aussi en montagne, où, tant qu’on n’achète pas à l’Alpe d’Huez, on peut profiter de prix «hyper attractifs» pour se constituer une «petite résidence secondaire».

Vincent Delaunois