Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire Vincent Lambert

Vincent Lambert : le Conseil d'Etat confirme la décision d'arrêter les soins

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu, France Bleu Champagne-Ardenne

L'arrêt des soins pour Vincent Lambert est confirmé par le Conseil d'État ce mercredi. Ce patient est hospitalisé dans un état végétatif depuis 2008 à Reims.

CHU de Reims où est traité Vincent Lambert.
CHU de Reims où est traité Vincent Lambert. © Radio France - Eric Damaggio

Marne, France

Le Conseil d'Etat confirme ce mercredi 24 avril 2019 la décision d'arrêter les soins pour Vincent Lambert. Cette décision intervient après une quatrième procédure d’arrêt des soins de Vincent Lambert au terme de laquelle le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne avait évoqué une "obstination déraisonnable" dans la poursuite des soins et traitements.  Quatrième procédure en six ans.

Dans l'après midi, les avocats des parents de Vincent Lambert opposés à l'arrêt des soins ont annoncé qu'ils saisissaient la Cour Européenne des Droits de l' Homme ainsi que le Comité international pour les droits des personnes handicapées de l' ONU. "Le combat des parents continue" dit leur avocat maître Paillot. "Pour eux l'arrêt des soins est une demande d'euthanasie".

Vincent Lambert est hospitalisé au CHU de Reims depuis onze ans. Un accident de moto l'a laissé dans un état végétatif. Depuis de nombreuses années, sa famille se déchire sur la question de son maintien en vie. Les parents, notamment, défend son maintien en vie à tout prix. Une autre partie de la famille, dont l'épouse et tutrice, Rachel Lambert, et le neveu, François Lambert,  est favorable à un arrêt des soins.