Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Viol d'une étudiante à Niort : l'accusé condamné à 15 ans de réclusion criminelle

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu Touraine

La cour d'assises des Deux-Sèvres a rendu son verdict, ce vendredi soir, dans l'affaire du viol d'une étudiante à Niort en 2015. L'accusé est condamné à 15 ans de réclusion criminelle, la peine maximale.

Les délibérations ont duré environ cinq heures
Les délibérations ont duré environ cinq heures © Radio France - Noémie Guillotin

La cour d'assises des Deux-Sèvres a rendu son verdict dans l'affaire du viol d'une étudiante à Niort en 2015 après cinq heures de délibérations. "Mad Max", le Guyanais de 22 ans a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle, la peine maximale pour ces faits de viol mais aussi pour extorsions avec violences à Niort et Tours. Une décision qui va au-delà des réquisitions de l'avocate générale qui étaient de douze ans. La cour ordonne également un suivi socio-judiciaire de dix ans et une interdiction de séjour dans les Deux-Sèvres et en Indre-et-Loire.

Dix ans de réclusion pour le deuxième accusé

L'autre accusé mis en cause dans les faits d'extorsions avec violences à Niort et Tours est lui condamné à dix ans de réclusion criminelle. Ce Tourangeau originaire de Mayotte âgé de 25 ans était en récidive. Là aussi, les jurés sont allés au-delà des réquisitions qui étaient de huit ans. Il a également interdiction de séjour dans les deux mêmes départements pour une durée de cinq ans.

"Je suis soulagée de ce verdict même si la peine ne sera jamais suffisante pour réparer le mal qui m'a été fait"

"Je suis soulagée de ce verdict même si la peine ne sera jamais suffisante pour réparer le mal qui m'a été fait", confie la jeune femme victime de viol à l'issue du verdict. "Et je pense que beaucoup de personnes extérieures qui ont pu lire notre histoire seront déçues aussi et peut-être choquées. Après, il encourait 15 ans et ça a été 15 ans donc c'est quand même une satisfaction à la fin".

Le procès ? "Cela ferme la procédure, cela ne fermera jamais autre chose, notre vie elle a basculé ce jour-là. Les trois ans de procédure ont été excessivement longs. Après, j'ai toujours été suivie psychologiquement donc je n'attendais pas le procès pour commencer une démarche d'oubli. C'est un soulagement qu'il soit passé".

Trois ans après le calvaire qu'elle a subi, elle raconte avoir beaucoup de mal à pleurer aujourd’hui. "C'est vrai que je n'ai pas forcément beaucoup pleuré pendant ces trois jours. Cela ne veut pas dire que je n'ai pas beaucoup pleuré en dehors. Je pense que je suis un peu comme dans ce soir-là où je me blinde". Et puis il y a la reconstruction, difficile. "A mon travail personne ne le sait. Parfois, il y a des jours où on va être plus angoissé que d'autres, plus irritable et plus renfermé. Du coup, on peut être jugé un peu vite sur nos réactions et on aurait peut-être des fois envie de le crier à la terre entière. Mais on avance. On essaie d'avoir une vie normale, un conjoint, un diplôme, d'acheter une maison"

Les deux condamnés ont dix jours pour faire appel de la décision.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu