Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Viol d'une Nantaise : l'auteur présumé se suicide en prison

lundi 31 octobre 2016 à 17:10 Par Pascal Roche, France Bleu Loire Océan

Le routier roumain poursuivi pour le viol d'une Nantaise au mois d'août sur une aire de service s'est suicidé dimanche dans sa prison près de Bordeaux.

La maison d'arrêt de Gradignan près de Bordeaux
La maison d'arrêt de Gradignan près de Bordeaux © Maxppp -

Bordeaux, France

L'homme soupçonné du viol d'une Nantaise au mois d'août sur une aire de service de la rocade bordelaise s'est suicidé dimanche à la maison d'arrêt de Gradignan (Gironde) où il avait été écroué à l'issue d'une mise en examen pour viol et violences. Il a été retrouvé pendu dans sa cellule.

Dans la nuit du 15 au 16 août, ce chauffeur routier, de nationalité roumaine, avait proposé à un couple de Nantais qui faisait du stop sur une aire de service de la rocade de Bordeaux de dormir dans la cabine de son camion. Il avait offert à manger et à boire aux deux jeunes en leur disant qu'il irait dormir dans la cabine d'un collègue. Le couple avait accepté mais l'homme était revenu.

Une agression extrêmement violente

Après avoir verrouillé les portes de son camion, le routier s'en prend à la jeune Nantaise de 18 ans, il la frappe très violemment à coups de poing et frappe également son compagnon qui tente de lui porter secours. Il viole alors sa victime sous les yeux du jeune homme avant de les expulser hors de la cabine du camion. Le couple traumatisé se retrouve le visage en sang sur le parking de l'aire de service.

Le chauffeur routier avait été interpellé quelques jour plus tard dans le Maine-et-Loire.