Faits divers – Justice

Viol présumé au 36 Quai des Orfèvres : un des policiers reconnaît un rapport sexuel

Par Germain Arrigoni, France Bleu samedi 26 avril 2014 à 15:41 Mis à jour le samedi 26 avril 2014 à 19:43

Le 36 quai des Orfèvres, siège de la Police judiciaire de Paris
Le 36 quai des Orfèvres, siège de la Police judiciaire de Paris © MaxPPP

Trois policiers accusés par une touriste canadienne de viol au siège de la police judiciaire parisienne étaient déférés samedi devant la justice. Lors de leur garde à vue, l'un des agents a reconnu un rapport sexuel avec la plaignante dans les locaux de la PJ, le fameux "36 quai des Orfèvres". Le parquet de Paris devait requérir leur placement en détention provisoire.

Depuis jeudi, l'affaire a provoqué une onde de choc au siège de la police judiciaire parisienne, le légendaire "36" abritant des services d'élite.

Alors que les policiers mis en cause avaient tous nié avoir eu des relations sexuelles avec cette touriste candienne de 34 ans, l'affaire a rebondi dans la nuit de vendredi à samedi quand l'un d'entre eux a reconnu avoir eu une relation sexuelle avec la plaignante , tout en assurant qu'elle était consentante, a appris l'AFP de source proche de l'enquête. Les deux autres suspects n'ont en revanche pas modifié leur version initiale.

Détention provisoire requise ?

Le parquet de Paris devait requérir leur placement en détention provisoire. Un quatrième policier, placé lui aussi en garde à vue jeudi, devait ressortir libre, sans charges à ce stade .Les trois suspects sont des policiers de la BRI, un service spécialisé dans les interventions difficiles et les interpellations à hauts risques. Ils devaient être présentés samedi après-midi à un juge d'instruction pour une éventuelle mise en examen, dans le cadre d'une information judiciaire pour viol en réunion et modification de l'état des lieux d'un crime. Les policiers sont également soupçonnés d'avoir fait disparaître les bas et les lunettes de la jeune femme, a-t-on précisé de source proche de l'enquête.

Agression au 36 quai des Orfèvres ?

Le parquet de Paris avait ouvert une enquête après le dépôt d'une plainte par la victime. Selon elle, les faits ont eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi, après une soirée arrosée dans un pub du 5e arrondissement de Paris, situé tout près du siège de la PJ. Elle aurait accepté de suivre les quatre policiers dans les locaux de la BRI, à la célèbre adresse située sur l'île de la Cité. C'est là qu'elle aurait été violée, selon son témoignage.