Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Viol, tortures et séquestration à Bavilliers : des peines allant de 5 à 20 ans de prison

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu

Les cinq accusés, jugés depuis lundi devant la Cour d'Assises des mineurs dans l'affaire du viol d'une adolescente à Bavilliers en 2017, ont été condamnés ce vendredi à des peines allant de 5 à 20 ans de prison.

Palais de justice de Vesoul (photo d'illustration)
Palais de justice de Vesoul (photo d'illustration) © Radio France - Jean-François Fernandez

Le procès à huis clos des cinq accusés dans l'affaire du viol d'une adolescente en mars 2017 à Bavilliers, s'est achevé ce vendredi soir devant la Cour d'Assises des mineurs de la Haute-Saône et du Territoire de Belfort. Le verdict est tombé peu après 22h, après six heures de délibéré. Les cinq accusés, trois femmes et deux hommes, ont tous été condamnés à de la prison ferme : les peines prononcées vont de 5 ans, dont 3 ferme, pour la plus faible, à 20 ans de réclusion, pour la plus élevée, a-t-on appris de source judiciaire.

Des images insoutenables

Dans la nuit du 18 au 19 mars 2017, une adolescente de 16 ans avait subi un véritable calvaire dans un pavillon de Bavilliers, dans le Territoire de Belfort, en présence de sa meilleure amie, Kelly, poursuivie dans ce dossier, tout comme quatre autres accusés. Cette nuit-là, la jeune fille avait été attachée, frappée, violée puis enfermée dans des toilettes, avant d'être abandonnée, seule, dans un bois.

Les images insoutenables de la soirée, filmées par les auteurs des faits, ont été diffusées au premier jour du procès. La victime, presque 20 ans aujourd'hui, s'est montrée digne et courageuse tout au long de ces cinq jours d'audience pour affronter ses tortionnaires.

Les peines les plus lourdes pour les trois adultes

Quatre des cinq accusés ont été condamnés à des peines allant 9 à 20 ans de prison, après avoir été reconnus coupables de "viol avec tortures, actes de barbarie et séquestration". Mike, Brandon et Aurore, les trois principaux protagonistes, seuls adultes présents ce soir-là, ont écopé des peines les plus lourdes, avec respectivement, 20 ans de réclusion pour Mike, et 18 ans de prison pour Brandon et Aurore.

Mike est l'ancien petit ami d'Aurore. Aurore est la belle mère de Kelly, la meilleure amie de la victime. Brandon est un ami de Mike. Tout au long du procès, ces trois principaux accusés se sont rejetés la responsabilité du "meneur". Aurore et Brandon ont accusé Mike, d'être le meneur, ce qu'il a contesté.

Trois ans ferme pour la meilleure amie

Une quatrième accusée, Aurélie, la petite amie de Mike, mineure à l'époque des faits, a été condamnée à 9 ans de prison, reconnue également coupable de "viol avec actes de tortures et de barbarie et séquestration". Mais l'excuse de minorité a été retenue car l'accusée avait 17 ans au moment des faits. Sa peine a donc été divisée par deux.

La cinquième accusée, Kelly, meilleure amie de la victime, elle aussi mineure à l'époque, écope pour sa part d'une peine de 5 ans de prison, dont 3 ferme, pour "violences et séquestration". Les poursuites pour viol n'ont pas été retenues contre elle.

Des peines plus clémentes que les réquisitions

Le verdict prononcé est finalement plus clément que les réquisitions du parquet général, sauf pour Mike. Vendredi après-midi, l'avocat général avait requis 20 ans de prison contre Mike, Brandon et Aurore, 15 ans contre Aurélie et 11 ans contre Kelly.

Une sixième personne, Oliver, le petit ami de Kelly, un mineur âgé de 15 ans à l'époque des faits, est également poursuivi pour viol dans cette affaire. Il sera prochainement jugé par le tribunal pour enfants, en formation criminelle.

Enfin une septième personne, Claudine, la mère d'Aurore, poursuivie pour "non assistance à personne en danger", ne s'est pas présentée cette semaine devant la Cour d'Assises. Elle doit encore être jugée en correctionnelle dans ce dossier, particulièrement sordide.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess