Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Violences à la fac de droit de Montpellier

Violences à la fac de droit de Montpellier : la commission de discipline saisie

lundi 28 mai 2018 à 13:17 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault et France Bleu

Le président de l'Université de Montpellier annonce ce lundi dans un communiqué qu'il va saisir la commission de discipline à l'encontre de l'ancien Doyen de la fac de Droit et à l'encontre de l'enseignant visés dans le rapport de l'Éducation Nationale, après les violences du 22 mars dernier.

Le Le 22 mars 2018, un commando cagoulé avait violemment expulsé d'un amphi de la fac de droit des étudiants grévistes
Le Le 22 mars 2018, un commando cagoulé avait violemment expulsé d'un amphi de la fac de droit des étudiants grévistes © Maxppp -

Montpellier, France

Après les extraits publiés dans l'édition du Journal du dimanche du 27 mai, le Président de l'Université de Montpellier Philippe Augé a pris connaissance du rapport de l'Inspection Générale de l'Administration de l’Éducation Nationale et de la Recherche (IGAENR), "Intrusion et faits de violence perpétrés dans un amphithéâtre de l'UFR Droit et Science Politique de l'Université de Montpellier", qui a été rendu public ce jour.

Une commission de discipline pour Petel et Coronel

Le rapport met en lumière des responsabilités individuelles qui ont conduit le 22 mars au soir à "des faits de violence inadmissibles au sein de l’établissement". 

Le Président de l'Université a ainsi décidé de saisir ce lundi la commission de discipline qui devra statuer sur le sort des deux personnes mises en cause dans le rapport, à savoir Philippe Petel, le doyen démissionnaire et un enseignant, Jean Luc Coronel de Boissezon.

Le président de l'Université de Montpellier assure également le maintien de la cellule de soutien psychologique mise en place dès le 26 mars 2018.

Des AG mieux contrôlées

Mis en cause dans ce rapport sur le fait qu'il ait autorisé la tenue d'une assemblée générale dans l'enceinte de la fac de Droit, le président explique qu'il "va poursuivre le travail déjà initié concernant les conditions d'attribution et d'usage des locaux universitaires pour des réunions syndicales ou des assemblées générales étudiantes, tendant à garantir tout à la fois la liberté d'expression et la liberté syndicale et le bon usage des enceintes universitaires."

Eviter les pressions sur les étudiants

Par ailleurs, Philippe Augé, soucieux de revenir à une situation pleinement apaisée,  travaille avec l’Administrateur provisoire et la communauté de la Faculté de Droit et de Science politique à ce que "ne se développe aucune pression sur les étudiants, les doctorants ou les personnels, quel que soit soit leur statut", comme le préconise le rapport de l'IGAENR.