Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Violences commises contre un enfant de 5 ans à Olivet : le garçon est décédé suite à ses blessures

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

La police indique, ce lundi, que le garçon de 5 ans qui se trouvait dans un état critique depuis samedi 16 janvier, après avoir subi de graves violences à son domicile à Olivet, est décédé à l'hôpital de Tours, vendredi dernier. Sa mère et son beau-père sont en détention provisoire.

L'immeuble de l'avenue du Loiret où l'enfant a subi les violences dans le cadre familial, à Olivet (Loiret)
L'immeuble de l'avenue du Loiret où l'enfant a subi les violences dans le cadre familial, à Olivet (Loiret) © Radio France - Alexandre Fremont

L'enfant de 5 ans, hospitalisé depuis samedi 16 janvier dans un état critique, après avoir subi des violences au domicile familial à Olivet, près d'Orléans, est mort vendredi dernier au CHU de Tours, indique ce lundi la police nationale, confirmant une information de nos confrères de la République du Centre. 

Le garçon était hospitalisé depuis le 16 janvier

Il avait été retrouvé inanimé par un voisin dans l'immeuble, situé avenue du Loiret, à Olivet : ce dernier avait aussitôt alerté le SAMU, et l'enfant, inconscient, avait alors été hospitalisé au CHR d'Orléans, puis transféré au CHU de Tours.

Les parents sont incarcérés

Le beau-père et la mère de l'enfant, placés en garde à vue le jour même, ont été mis en examen pour violences volontaires ayant entraîné une infirmité permanente sur mineur de 15 ans par ascendant (notamment) et placés en détention provisoire le 18 janvier dernier.

Ils sont soupçonnés d'avoir commis des violences importantes et répétées dans le temps contre cet enfant, qui souffrait "de graves lésions traumatiques intracrâniennes, causées par un épisode de violences récent. Son corps porte par ailleurs traces de nombreuses lésions et cicatrices, ainsi que de fractures osseuses, évoquant des violences répétées dans le temps, causées par un ou plusieurs tiers", selon le parquet d'Orléans.

Une autopsie pratiquée ce lundi

L'enquête des policiers de la sûreté départementale du Loiret se poursuit, et l'information judiciaire sera requalifiée en violences volontaires ayant entraîné la mort sans avoir voulu la donner, indique la procureure de la République d'Orléans Emmanuelle Bochenek-Puren, ce lundi soir. Mardi, dans un communiqué, elle précise : "un réquisitoire supplétif a été pris, aux fins de requalification de l’infraction principale en violences volontaires ayant entraîné la mort, commises par ascendant ou personne ayant autorité, et sur mineur de 15 ans. Ce crime est puni de 30 ans de réclusion criminelle."

Une autopsie doit en effet être pratiquée ce lundi sur le corps de l'enfant à institut médico-légal de Tours. Le bébé du couple, âgé de 4 mois, qui vivait aussi dans l'appartement familial d'Olivet, a été placé à l'aide sociale à l'enfance.

Le numéro de téléphone de Enfance en danger
Le numéro de téléphone de Enfance en danger © Radio France - Radio France
Choix de la station

À venir dansDanssecondess