Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Violences conjugales à Bavilliers : neuf mois ferme pour un homme qui frappait son épouse depuis des années

mardi 2 octobre 2018 à 18:32 Par Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard

La justice a frappé fort à Belfort. Un habitant de Bavilliers âgé de 32 ans a été condamné ce mardi à neuf mois de prison ferme pour violences conjugales répétées sur son épouse.

Le tribunal correctionnel de Belfort a condamné ce mardi un mari violent à 9 mois de prison ferme
Le tribunal correctionnel de Belfort a condamné ce mardi un mari violent à 9 mois de prison ferme © Maxppp - Lionel Vadam

Belfort, France

C'est une condamnation qui intervient au lendemain de l'annonce de nouvelles mesures gouvernementales contre les violences conjugales. Originaire de Belfort, un homme de 32 ans a été condamné ce mardi à neuf mois de prison ferme pour violences conjugales sur son épouse âgée d'une trentaine d'années.  

Coups de poing, insultes et humiliations

L'homme était présenté en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Belfort. Il a été reconnu coupable de violences physiques et psychologiques répétées. Les faits sont d'une extrême gravité : coups de poing, claques, insultes, menaces, humiliations à répétition sur son épouse âgée d'une trentaine d'années. Les faits se sont déroulées sur plusieurs années en présence parfois des deux enfants du couple de 2 et 4 ans. Le pire a été atteint au mois de juillet et dimanche dernier, précise le parquet. C'est d'ailleurs le lendemain de cette dernière scène de violences, lundi matin, que le mari a été interpellé au domicile familial de Bavilliers suite à la plainte déposée par sa femme. 

Un homme fragile psychologiquement

L'individu, au profil psychologique fragile, n'a pas vraiment expliqué les violences ni reconnu réellement les faits.

Le couple s'était marié en Algérie d'ou est originaire la victime avant de venir s'installer dans le Territoire de Belfort. L'homme condamné à 18 mois de prison dont neuf ferme a été placé sous mandat de dépôt et incarcéré à la maison d'arrêt de Belfort.