Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Violences conjugales : bientôt un centre d'hébergement pour hommes violents dans l'Indre ?

-
Par , France Bleu Berry

C'est l'une des annonces d'Edouard Philippe en clôture du Grenelle contre les violences conjugales : la création d'un foyer pour les agresseurs. La déléguée départementale aux droits des femmes Valérie Durand "souhaite" et "espère" que le département de Indre se porte candidat pour ce dispositif.

Le Premier ministre Edouard Philippe et Marlene Schiappa, la Secrétaire d'État chargé(e) de l'Égalité entre les femmes et les hommes
Le Premier ministre Edouard Philippe et Marlene Schiappa, la Secrétaire d'État chargé(e) de l'Égalité entre les femmes et les hommes © Maxppp - STEPHANE DE SAKUTIN

Châteauroux, France

L’Indre, bientôt candidate pour accueillir un centre d'hébergement des hommes violents ? Pour lutter contre les violences conjugales, le gouvernement prévoit notamment la création de structures de prise en charge des agresseurs. C'est l'une des nombreuses promesses qu'Edouard Philippe a dévoilé ce lundi matin à l'issue du Grenelle. L'idée est de faire baisser le risque de récidive grâce à l'éloignement. D'ici 2022, au moins deux centres par région ouvriront leurs portes aux auteurs de violences soit 26 minimum. 

Une réflexion déjà en cours

Un « appel à projet » va être lancé a précisé Edouard Philippe. "A charge pour nous sur le territoire de l'Indre de mobiliser les structures qui pourraient répondre à cet appel à projet" explique Valérie Durand, la déléguée départementale aux droits des femmes à la préfecture qui se dit "favorable" à la création d'un tel centre d'hébergement dans le département. "Je le souhaite et je l'espère" dit-elle, "on a déjà travaillé sur le sujet" révèle Valérie Durand, "cette question d'ouvrir une structure qui pourrait écouter, accompagner et héberger les auteurs fait d'ores et déjà partie des pistes de réflexions de certains partenaires du territoire"

les forces et la volonté sont là dans l'Indre"

Toutefois un tel centre d'hébergement est encore loin de voir le jour explique la déléguée départementale aux droits des femmes : "Pour l'instant je n'ai pas de lieu, je n'ai pas d'idée de structure qui pourrait porter ce projet mais les forces et la volonté sont là dans l'Indre". Ce sujet fera d'ailleurs l'objet d'une réunion en Préfecture mardi matin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu