Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Violences conjugales en Dordogne : "À la campagne les femmes ont encore plus de mal à se faire entendre"

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

La préfecture de la Dordogne organisait ce jeudi soir une réunion d'information sur les violences conjugales en milieu rural. Car plus de 340 faits ont été constatés en zone gendarmerie, en Périgord, depuis le début de l'année.

Réunion d'information de la préfecture de la Dordogne sur les violences conjugales en milieu rural à Montrem
Réunion d'information de la préfecture de la Dordogne sur les violences conjugales en milieu rural à Montrem © Radio France - Antoine Balandra

Montrem, France

Déjà 133 féminicides en France depuis le début de l'année. Plus de 300 affaires de violences conjugales sur des femmes recensées au premier semestre en Dordogne, chiffre concernant la zone police et la zone gendarmerie.

Les violences sur les femmes sont donc aussi un fléau qui touche les zones rurales comme le Périgord. Alors en plein grenelle de lutte contre les violences conjugales, la préfecture organisait ce jeudi soir une réunion sur la prise en charge de ces violences à la campagne.

En présence de la gendarmerie, des pompiers, de la vice-procureur de Périgueux ou encore des associations de protection des femmes. C'était à la mairie de Montrem tout près de Saint-Astier devant une petite trentaine de personnes.

Car depuis le début de l'année, 340 femmes ont déjà été victimes de violences physiques dans leur couple en zone rurale (gendarmerie). Un chiffre stable par rapport à l'an dernier, même si les violences sexuelles au sein des couples augmentent.

Pas facile de se déplacer pour aller porte plainte

À la campagne, un facteur l'alcool est souvent à l'origine des violences explique le commandant de la communauté de brigades de Saint-Astier. "On constate une recrudescence de gens qui sont soit l'emprise de l'alcool ou de stupéfiants" dit-il.

Les gendarmes sont déjà tous formés à prendre en charge les victimes. Mais de nouvelles formations vont être mises en place.

En zone rurale, les interventions pour violences conjugales représentent 7% de l'activité des gendarmes, 13% la nuit. Alors les militaires périgourdins vont désormais être tous mieux formés à l'accueil des victimes. Mais ça ne réglera pas tout... Parce qu'à la campagne l'isolement rend les choses compliquées explique Françoise Taurrin secrétaire départementale de l'association Femmes Solidaires 24.

"Quand on est assez isolés, on a du mal à se déplacer. Si vous devez aller à l'hôpital, vous aurez besoin de transports, et si vous venez d'être frappée, vous n'êtes pas en état de prendre votre voiture et de savoir ce que vous devez faire. Et puis les services publics ont tendance à s'éloigner", dit-elle.

Et puis à la campagne, il y a aussi la peur du "bavardage", la pression sociale. Chez des femmes victimes en moyenne plus âgées à la campagne... Un tiers d'entre elles ont plus de 65 ans. Alors la déléguée aux droits des femmes et à l'égalité en Dordogne, Valérie De Pauw promet des aides au déplacement.

"Effectivement, le gros problème récurrent, c'est celui de la mobilité, donc nous allons une convention "bon taxis", quand la gendarmerie se rendra au domicile pour des violences conjugales, si la victime ne peut pas se déplacer, on appellera un taxi pour elle" explique la déléguée.

Cette année, une centaine de femmes ont par ailleurs déjà appelé le numéro d'urgence le 3919 en Périgord.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu