Faits divers – Justice

Violences conjugales en Vallespir : six mois de prison ferme

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon lundi 10 février 2014 à 17:55

Palais de justice de Perpignan
Palais de justice de Perpignan © Marie Rouarch / Radio France

L'homme qui avait poursuivi sa femme en voiture après avoir tenté de mettre le feu au domicile conjugal a été condamné à un an de prison dont six mois fermes ce lundi par le tribunal correctionnel de Perpignan.

Un homme de 50 ans a été condamné à un an de prison dont six mois ferme ce lundi matin en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Perpignan. Cet homme était jugé pour des violences à répétition sur son ancienne compagne.

Assis sur son banc, l'homme a les traits tirés et la voix fatiguée. Elle, blonde, frêle et très émue peut à peine parler. Ils ont été ensemble pendant dix ans. Ils ont même acheté une maison à Taulis en Vallespir. Mais tout s'est dégradé. Il force sur la bouteille et en décembre il la frappe au visage . Elle fait une tentative de suicide et part quelques jours à l’hôpital de Thuir. A sa sortie elle est bien décidée à rompre.

"Tu préfères mourir pendue ou immolée ?"

Jeudi dernier elle est donc repassée au domicile pour prendre des affaires et discuter de la revente de la maison. Ivre, son ex-compagnon ferme la porte, déverse de l'essence et lui demande, en allumant un briquet, si elle préfère "mourir pendue ou immolée"

Elle réussit à s'échapper mais il la poursuit en voiture, la percute plusieurs fois et s'allonge sur la route. Elle réussi finalement à se réfugier chez un voisin.

"On n' est pas passé loin de la Cour d'Assise" estime la procureure. Lui se tient la tête : "Je ne sais pas ce qui s'est passé... c'est un pétage de plomb. J'espère qu'elle prendra mes excuses" . Elle réplique : "C'est trop tard..." L'avocat de la défense tente de sauver ce qui peut l'être :"II a fait ça parce qu'il à trop aimé, mal aimé" . Le tribunal a condamné le compagnon violent à un an de prison dont six mois avec sursis.