Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Violences conjugales, trafic de drogues, délinquance : le bilan 2020 de la justice grenobloise

-
Par , France Bleu Isère

À l'occasion de sa rentrée solennelle, le tribunal judiciaire de Grenoble est revenu sur l'année écoulée et a donné des perspectives de travail pour l'année 2021. La lutte contre les violences conjugales et le trafic de stupéfiants, déjà engagée en 2020, sera au cœur des préoccupations.

Le palais de justice de Grenoble.
Le palais de justice de Grenoble. © Radio France - Louise Buyens

La traditionnelle audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de Grenoble s'est tenue ce vendredi 22 janvier dans un contexte particulier. Compte-tenu de la crise sanitaire, la séance s'est déroulée à huis-clos (la vidéo de l'audience a été publiée sur le site internet du tribunal) en présence de la présidente Anne Auclair-Rabinovitch et le procureur de la République, Eric Vaillant

Malgré une situation inédite et un contexte sanitaire particulier, "la justice a fonctionné en 2020", a assuré en préambule la présidente du tribunal judiciaire de Grenoble. Le nombre de comparutions immédiates n'a que très légèrement baissé en 2020 (449 personnes jugées) par rapport à 2019 (510 personnes jugées).

Cette rentrée est l'occasion de faire le bilan de l'année écoulée et de donner les perspectives de travail pour l'année 2021 qui débute. 

Le procureur de la République de Grenoble, Eric Vaillant, dresse le bilan judiciaire 2020 et les perspectives 2021.

Grenoble fait toujours partie des villes avec le plus de délinquance 

L'année 2020 a démontré que la délinquance grenobloise est non seulement élevée mais elle l'est plus que dans de nombreuses villes françaises plus importantes. Après la modification du panel de comparaison en juillet 2020, Grenoble fait partie des villes où la délinquance est la plus prononcée parmi un panel comprenant des villes comme Nice, Strasbourg, Nantes ou encore Montpellier. 

S'agissant des vols avec violences, Grenoble en compte 940 en 2020, contre 568 pour la moyenne des villes du panel. La capitale des Alpes se situe néanmoins en-dessous de la moyenne si l'on prend en compte l'ensemble des atteintes aux personnes.

Lutte intensifiée contre le trafic de drogues...

Un plan de lutte contre les trafiquants de stupéfiants a été mis en place en mai 2019 et il a été renforcé en juillet 2020 à travers la nomination d'une juriste assistante dédiée au sujet. Elle travaille plus particulièrement à cette lutte dans les quartier de l'Alma et des Petits Près, à Échirolles.

Dans l'ensemble du département de l'Isère, 547 amendes forfaitaires ont été délivrées par les gendarmes et policiers en 2020. "Il est hors de question de laisser les trafiquants l'emporter. Ils pourrissent la vie des quartiers où ils dealent. Nous devons tout faire pour que les gens qui vivent dans ces quartiers n'aient pas à baisser la tête devant les dealers", martèle le procureur de la République de Grenoble, Eric Vaillant.

... et les violences conjugales

En 2021, la priorité sera donnée à la lutte contre les violences conjugales, promet Eric Vaillant, le procureur de la République de Grenoble.

Le contexte sanitaire et les confinements ont participé à l'augmentation des violences conjugales en 2020 en Isère. Le tribunal judiciaire de Grenoble a traité 64 cas en comparution immédiate contre 40 en 2019. 

Le partenariat entre la justice grenobloise et l'association CODASE, en charge de l'éloignement des conjoints violents, qui vient de voir le jour a déjà permis de prononcer trois éloignements en janvier 2021. Afin d'éviter la récidive, des stages de responsabilisation des conjoints violents vont également être mis en place à partir du mois de mars

Surpopulation carcérale en baisse

Parmi les autres points du bilan 2020, la surpopulation carcérale a baissé en Isère, passant de 160% de taux d'occupation dans la prison de Varces à 130%. 

En 2021, augmentation du nombre de dossiers traités et accélération de la dématérialisation 

Pour l'année 2021, le tribunal judiciaire de Grenoble prévoit d'augmenter le nombre d'audiences de plaider coupable, de juge unique et celles du tribunal pour enfants, afin de "limiter les délais de traitement", dit la présidente Anne Auclair-Rabinovitch. En 2020, deux audiences correctionnelles mensuelles supplémentaires ont été créées.

Cette montée en charge des dossiers traités s'accompagnera d'une politique de dématérialisation des procédures, notamment via l'acquisition de tablettes ou d'ordinateurs portables pour les avocats qui reçoivent depuis peu les procédures dématérialisées transmises par les policiers et gendarmes. 

L'accent mis sur la dématérialisation doit également permettre de rendre la justice plus accessible au plus grand nombre, tout en maintenant des points d'accueil physique dans tout le département de l'Isère. 

Violences conjugales - 3919 numéro d'urgence
Violences conjugales - 3919 numéro d'urgence © Radio France - radio france
Choix de la station

À venir dansDanssecondess