Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Violences conjugales : un centre d'accueil pour conjoints violents bientôt installé à Strasbourg

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Seize premiers centres de suivi et de prise en charge des auteurs de violences conjugales verront le jour d'ici la fin de l'année, a annoncé mardi la ministre déléguée à l'Egalité femmes/hommes, Elisabeth Moreno. L'un d'eux sera installé dans la capitale alsacienne.

Les violences conjugales
Les violences conjugales © Radio France

Strasbourg continue d'être en pointe sur la lutte contre les violences conjugales. La capitale alsacienne a été retenue pour accueillir l'un des 16 centres de suivi et de prise en charge des auteurs de violences conjugales. Il sera mis en place "d'ici la fin de l'année", a annoncé ce mardi 27 octobre la ministre déléguée à l'Egalité femmes/hommes, Elisabeth Moreno.

Cette mesure vise à la fois à "protéger les femmes" et "éviter la récidive", a expliqué la ministre en annonçant l'ouverture de 16 centres d'ici la fin de l'année, dont Strasbourg et Nancy. Ces centres devront proposer aux auteurs de violences conjugales des stages de responsabilisation, un accompagnement psychothérapeutique et médical, prenant notamment en compte les addictions, ainsi qu'un accompagnement socioprofessionnel visant par exemple l'insertion dans l'emploi.

Mesure phare du "Grenelle" contre les violences conjugales

"Ces personnes sont prises en charge d'un point de vue psychologique, d'un point de vue médical, et on les aide ensuite dans la réinsertion professionnelle", a-t-elle indiqué, précisant que l'accompagnement impliquait médecins, psychologues mais aussi un suivi par la justice. Mesure phare du "Grenelle" contre les violences conjugales qui s'est tenu l'an passé, la création de 30 structures d'accompagnement des auteurs de violences conjugales est prévue d'ici fin 2021, a rappelé dans un communiqué le ministère chargé de l'Egalité entre les femmes et les hommes.

Après un premier appel à projets lancé en juillet, le ministère a retenu 16 candidatures à Arras, Aurillac, Avignon/Hyères, Besançon, Creil, Fort-de-France, Limoges, Lorient, Magny-le-Hongre (Seine-et-Marne), Montpellier, Nancy, Rouen, Saint-Paul (La Réunion), Strasbourg, Tours, ainsi qu'en Guyane.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess