Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Violences conjugales : une réunion pour faire mieux à Amiens

-
Par , France Bleu Picardie

Magistrats, policiers et gendarmes se retrouvent ce jeudi à Mégacité à Amiens pour améliorer leur travail contre les violences conjugales. La procureure générale de la cour d'appel d'Amiens reconnaît des ratés mais met aussi en avant des outils qui fonctionnent et un manque de moyens

Le palais de justice d'Amiens
Le palais de justice d'Amiens © Radio France - Valérie Massip

Amiens - France

Faire mieux depuis le signalement des violences conjugales jusqu'à la décision de justice, c'est l'objectif d'une réunion de travail ce jeudi après-midi à Mégacité à Amiens entre magistrats, policiers et gendarmes. Invitée de France Bleu Picardie à 8h10, Jeanne-Marie Vermeulin, la procureure générale de la cour d'appel d'Amiens explique que "l'arsenal juridique est très élaboré mais il faut des moyens pour le mettre en oeuvre".

Policiers et gendarmes font ce qu'ils peuvent avec les moyens dont ils disposent

Pour elle, policiers et gendarmes font ce qu'ils peuvent : "quand on les accuse d'être complices d'hommes violents, c'est une accusation totalement injuste. Ils font ce qu'ils peuvent avec les moyens dont ils disposent". 

Téléphone grave danger

Jeanne-Marie Vermeulin reconnaît qu'il y a "des ratés chez nous, des longueurs que nous aimerions éviter mais il y a aussi des choses qui fonctionnent comme le téléphone grave danger". C'est un outil à développer selon elle. Elle pense aussi qu'il y a "un travail de fond à mener" dès l'école sur les relations hommes - femmes.

L'interview de Jeanne-Marie Vermeulin, procureure générale de la cour d'appel d'Amiens est à écouter ici

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu