Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Violences dans la nuit d'Halloween : le maire de Joué-les-Tours porte plainte et convoque les parents des casseurs

vendredi 2 novembre 2018 à 16:50 Par Denis Guey, France Bleu Touraine et France Bleu

Frédéric Augis tape du poing sur la table. Après les scènes de guérilla urbaine dans le quartier de La Rabière pour Halloween, il dépose plainte et convoque les parents des enfants qui s'en sont pris aux forces de l'ordre.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Chantal Longo

Indre-et-Loire, France

La mairie de Joué-les-Tours porte plainte et se porte partie civile après les violences urbaines de la nuit d'Halloween dans le quartier de la Rabière. En outre, le maire Frédéric Augis convoque les parents des enfants et des adolescents qui s'en sont pris cette nuit là aux forces de l'ordre. Huit voitures ont été brûlées, des abribus détruits, une voiture de police caillassée et un jeune a été interpellé. On a appris que  quatre autres voitures avaient été incendiées la nuit suivante. Le maire est d'autant plus indigné que dans la nuit de mercredi à jeudi, parmi les casseurs, des enfants et adolescents qui sont scolarisés à Joué-les-Tours ont été reconnus.

Ce ne sont pas 25 à 30 gamins qui vont faire la loi dans la ville. On en connait une grande partie donc les parents vont être invités dans mon bureau. Je veux comprendre si cet appel insensé à "la purge" contre les forces de l'ordre sur les réseaux sociaux est la seule raison de ce déchaînement de violence ou s'il y a autre chose. Et je veux savoir pourquoi des enfants qui habitent et vivent à La Rabière se sont retrouvés en première ligne de cette guérilla urbaine - Frédéric Augis, maire de Joué-les-Tours

Les premières convocations sont déjà parties. En tout cas, le maire de Joué refuse que ces violences urbaines à la Rabière restent impunies. Il porte plainte et se porte partie civile aux côtés des propriétaires des voitures brûlées qui sont les premières victimes.

À chaque fois qu'il y aura une voiture brûlée à Joué-les-Tours dorénavant, la ville déposera plainte et se portera partie civile. Ce sont des actes graves et il y a des victimes - Frédéric Augis

Le maire de Joué-les-Tours conclut que, s'il n'est pas la justice, il est le maire et que c'est lui qui doit garantir la sécurité dans sa ville.