Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Violences du Nouvel An à Strasbourg : six jeunes de Cronenbourg présentés à un juge

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Six jeunes, mineurs et majeurs, ont été interpellés à Strasbourg suite aux violences du Nouvel An dans le quartier de Cronenbourg. Ils seront déférés devant le parquet ce jeudi pour avoir agressés des pompiers.

Incendie du Nouvel an à Strasbourg (illustration)
Incendie du Nouvel an à Strasbourg (illustration) © AFP - FREDERICK FLORIN

Six jeunes interpellés mardi pour des violences contre des pompiers la nuit du Nouvel An à Strasbourg seront présentés jeudi au parquet. Selon la directrice départementale de la sécurité publique (DDSP) du Bas-Rhin, Annie Bregal, "le recoupement des auditions permet de les mettre en cause". Les six jeunes, âgés de 15 à 18 ans, avaient été interpellés mardi matin à leur domicile dans le quartier de Cronenbourg. 

La nuit de la Saint-Sylvestre, les pompiers sont intervenus dans ce quartier de l'ouest de Strasbourg. Ils ont été la cible de jets de pierres et de mortiers. Deux pompiers avaient été blessés à la tête et plusieurs véhicules incendiés. Les bureaux d'un bailleur social ainsi qu'un établissement de soins avaient également été dégradés "par un groupe de casseurs", précise Annie Bregal. 

"Une task force" mise en place pour retrouver les auteurs 

Plus de 200 voitures ont été incendiées la nuit du Nouvel An à Strasbourg. Les enquêteurs regroupés dans une "task force" ont visionné des centaines d'heures d'images de vidéosurveillance. Au total, 93 personnes ont été interpellées pour les violences commises le 31 décembre, dont 56 identifiées et arrêtées par cette "cellule Nouvel An". Quarante avaient été arrêtés le soir même du Réveillon.

Mi-janvier, près d'un millier de sapeurs-pompiers ont manifesté à Strasbourg pour exprimer leur ras-le-bol d'être pris pour cible dans les quartiers.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess