Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Violences faites aux femmes : et si on brisait les tabous ?

samedi 25 novembre 2017 à 8:49 Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM

123 femmes tuées par leur conjoint en 2016, 225.000 victimes de violences ! Emmanuel Macron dévoile samedi 25 novembre les mesures qui seront mises en place ces prochaines années pour lutter contre ce fléau.

Journée internationales contre les violences faites aux femmes
Journée internationales contre les violences faites aux femmes © Maxppp -

Corse, France

Deux manifestations sont organisées ce samedi 25 novembre en Corse à l'occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes. Une plaque sera dévoilée devant le lycée Laetitia à Ajaccio, une autre à l'Arinella à Bastia. Deux plaques pour sensibiliser quotidiennement sur ce fléau qui fait tous les ans des milliers de victimes à l'échelle nationale. Et non, ne vous méprenez pas, la Corse n'est étrangère à ces violences. Des faits de violence auxquelles le Président de la République a décidé de s'attaquer. Il annoncera en cette journée nationale toute une série de mesures.

Briser la loi du silence !

Le LEP du Finosello à Ajaccio a été le théâtre d'une opération de sensibilisation, une opération à l'initiative de la Ligue des Droits de l'Homme. Ces violences se déroulent souvent au sein même des familles. L'une des élèves qui assistait à cette communication témoigne d'un vécu douloureux.

Le témoignage de Savannah

  - Aucun(e)
-

A l'occasion de cette opération de sensibilisation auprès des jeunes, deux femmes étaient présentes. Deux mamans, de Savannah et Joanna, deux jeunes femmes battues à mort par leur compagnon. Elles se sont longuement entretenues avec les élèves. Mylène Jacquet, la mère de Savannah Torrenti a créé une association.

Mylène Jacquet a vécu les violences. Elle a créé une association

Parmi les mesures concrètes attendues, Emmanuel Macron doit annoncer entre autre la mise en place d'un signalement internet pour permettre aux victimes d'entamer les démarches sans se rendre à la gendarmerie ou au commissariat.