Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Violences faites aux femmes : de nouvelles formations pour les gendarmes et une nouvelle structure en 2021

-
Par , France Bleu Mayenne

C'est la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. En Mayenne, depuis le début de l'année les gendarmes ont recensé 239 faits de violences contre elles. Grâce à de nombreuses formations la gendarmerie progressent dans le traitement de ce genre d'affaires.

Gendarmerie (illustration)
Gendarmerie (illustration) © Maxppp - Lionel VADAM

En Mayenne, depuis le début de l'année les gendarmes ont recensé 239 faits de violences contre des femmes. En 2019, c'était 195. Une augmentation qui ne s'explique pas forcément qu'en raison du confinement. "La parole se libère davantage" observe le Commandant Éric Avdeew de la gendarmerie de la Mayenne, spécialisé dans la lutte contre les ce genre de violence. 

Les plaignantes sont de plus en plus nombreuses et les forces de l'ordre ont progressé dans leur accueil et l'écoute. D'ici la fin 2021, tous les gendarmes des brigades et des Pelotons de Surveillance et d'Intervention (PSIG) recevront une nouvelle formation. "Pour permettre à chaque militaire de bien appréhender ce phénomène, de bien comprendre comment les violences se créent au sein d'un couple. Les militaires maintenant parviennent avec leur argumentaire, à favoriser la parole de la victime" déclare le chef d'escadron mayennais Eric Avdeew.

Une nouvelle structure d'écoute en 2021

Autre avancée notable : dès l'année prochaine une Maison de Confiance et de Prévention des Familles(MCPF) va voir le jour dans notre département à destination des victimes de violences intra-familiales. Il y en a seulement huit en France pour le moment. La semaine prochaine, le conseil départemental de la Mayenne, avec la préfecture, vont signer une convention pour financer le travail d'intervenants sociaux. Ils seront trois dans le département l'année prochaine (Laval, Mayenne, Châteaux-Gontier-sur-Mayenne) et aideront encore un peu plus les forces de l'ordre dans l'écoute et la prise en charge des victimes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess