Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un homme de 76 ans condamné à Brive pour des violences infligées à sa femme depuis 1963

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Âgé de 76 ans, un homme vient d'être reconnu coupable, par le tribunal de Brive, de violences physiques et psychologiques infligées à sa femme de 74 ans. Après plus de 55 ans de souffrances, la victime avait dénoncé les faits il y a un mois.

L'homme de 76 ans a été reconnu coupable des violences habituelles sur sa femme de 74 ans
L'homme de 76 ans a été reconnu coupable des violences habituelles sur sa femme de 74 ans © Maxppp - Frédéric Dugit

Elle a 74 ans et n'a presque connu qu'une vie de souffrance. Un mois après avoir dénoncé les violences subies depuis 1963, soit plus de 55 ans, cette femme a vu son mari comparaître ce jeudi devant le tribunal de Brive.

Des violences habituelles qu'elle a fini par aller confier à la police après une humiliation de trop le mois dernier : une menace de mort, couteau de chasse à l'appui. Mais, au vu de la prescription des faits pour de multiples insultes, violences et coups en tous genres reçus, la période de prévention couvrait seulement la période 2014-2020, soit six ans de sévices.

L'homme devait aussi répondre d'agressions sexuelles sur les six premiers mois de l'année 2020. La victime, dans ses déclarations, évoquait aussi des viols de la part du mis en cause il y a plusieurs années.

Dans le déni, il ne comprenait pas pourquoi il était là

A la barre, l'homme était "dans le déni" selon le procureur de Brive, "il ne comprenait pas pourquoi il était là" laissant tout de même transpirer son sentiment d'emprise totale sur sa femme.

Trois ans avec sursis

Alors que le parquet a requis trois ans de prison dont six mois ferme, le tribunal a condamné l'homme de 76 ans pour les violences mais l'a relaxé pour les agressions sexuelles. Il écope de trois ans de prison totalement assortis du sursis probatoire. Il prononce aussi une interdiction d'entrer en contact avec la victime.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess