Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Violences la nuit d'Halloween près de Nantes : quatre jeunes placés sous contrôle judiciaire

dimanche 4 novembre 2018 à 21:52 Par Louis de Bergevin, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Quatre individus ont été présentés au procureur ce dimanche 4 novembre et placés sous contrôle judiciaire. Ils auraient participé à une attaque de gendarmes la nuit du 31 octobre, celle d'Halloween.

Le Peloton de surveillance et d'intervention de la Gendarmerie - illustration
Le Peloton de surveillance et d'intervention de la Gendarmerie - illustration © Maxppp - Maxppp

Carquefou, France

Nous sommes le mercredi 31 octobre, nuit d'Halloween, il est aux environs de 22 heures quand les gendarmes du PSIG (Peloton de surveillance et d'intervention de la Gendarmerie) sont appelés à Carquefou pour une entrave à la circulation.

En arrivant sur place, ils découvrent une barricade de fortune : ils étaient attendus. C'est un véritable guet-apens. Des individus cagoulés les attaquent en leur lançant des pierres. L'un d'entre eux lance un très gros pétard sur la voiture. Deux gendarmes sont blessés par le bruit de la déflagration, ils récolteront un et deux jours d'ITT, d’Incapacité Temporaire de Travail.

Les forces de l'ordre ne parviennent pas à interpeller leurs assaillants, ce que fera ensuite l'enquête. Sept personnes sont identifiées quelques jours après les faits. Quatre sont passés devant le procureur de la république de Nantes et donc placés sous contrôle judiciaire. Ils habitent tous Carquefou et sont jeunes : Deux d'entre eux sont mineurs.