Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilet jaune blessé à la tête à Besançon : une plainte déposée par son avocat

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

L'avocat Jean Michel Vernier vient de déposer plainte pour violence avec arme contre X. Son client, Jérémy, un gilet jaune blessé lors de la manifestation du 2 février, à Besançon, a été touché par un projectile à la tête.

L'avocat d'un gilet jaune de Besançon vient de porter plainte pour violence par arme contre X, ce vendredi
L'avocat d'un gilet jaune de Besançon vient de porter plainte pour violence par arme contre X, ce vendredi © Radio France - Anne Fauvarque

Besançon, France

Une plainte pour violence avec arme contre X vient d'être déposée par Jean-Michel Vernier, l'avocat de Jérémy, un gilet jaune. Samedi 2 février, lors de l'acte 12 à Besançon, Jérémy, membre du "Street Médic", a été touché par un jet de projectile à la tête, rue Charles Nodier, dans le centre-ville. Le manifestant a eu huit jours d'arrêt de travail.

Près de 600 personnes manifestaient ce 2 février. Alors que les manifestants faisaient face aux CRS, rue Charles Nodier, le jeune menuisier de 26 ans a reçu un projectile en pleine tête. "Je n'ai pas compris au début ce qui venait de se passer", affirme ce gilet jaune dont le choc de l'impact a été amorti grâce à son casque. " J'ai été dans les vapes pendant bien 25 minutes. Je me souvenais plus de rien", ajoute le jeune homme. La scène a été filmée et publiée sur internet.

Ce vendredi, Jérémy a passé un examen IRM. Il souffre d'une commotion cérébrale. "J'ai encore des maux de tête et j'ai mal aux cervicales", précise Jérémy. Son arrêt de travail vient d'être prolongé de six jours.

Difficile encore de savoir avec précision ce qui a touché Jérémy en pleine tête. Le jeune homme pense avoir reçu un projectile tiré par une arme  LBD 40.  Le Préfet du Doubs, Joël Mathurin a confirmé l'usage de LBD à Besançon. Il a assuré qu'aucun blessé grave n'a été recensé.

Choix de la station

France Bleu