Faits divers – Justice

Violences à Sesquières : "les boîtes de nuit doivent recruter des vigiles" lance la mairie de Toulouse

Par Jean Saint-Marc, France Bleu Toulouse lundi 10 octobre 2016 à 19:29

Mi-octobre trois clients ont été blessés par arme à feu (photo). Ce dimanche trois hommes ont été poignardés devant le Live Club, à Sesquières
Mi-octobre trois clients ont été blessés par arme à feu (photo). Ce dimanche trois hommes ont été poignardés devant le Live Club, à Sesquières - Google Street View

"Des discothèques qui brassent beaucoup d'argent doivent mettre les moyens" déclare Olivier Arsac, adjoint en charge de la sécurité à Toulouse après que trois jeunes hommes ont été poignardés ce dimanche sur le parking d'une boîte de nuit à Sesquières. Ce lundi, personne n'a encore été interpellé.

Près de 48 heures après les faits, le ou les agresseurs n'ont pas encore été interpellés. Une enquête pour tentatives d'homicides volontaires a été ouverte : dans la nuit de samedi à dimanche, trois jeunes hommes ont été poignardés sur le parking d'un complexe de boîtes de nuit sur la zone de Sesquières, à Toulouse. L'un d'entre eux est toujours entre la vie et la mort ce lundi soir.

"Ça commence à faire beaucoup" – Olivier Arsac

Il y a trois semaines, trois clients du "Live Club" avaient été blessés par arme à feu et des bagarres avaient éclaté sur le parking. "Deux affaires en trois semaines pour le même établissement, ça commence à faire beaucoup" s'inquiète Olivier Arsac, maire de quartier et adjoint en charge de la sécurité à la mairie de Toulouse.

"Je note que les enquêteurs, suite à la première rixe, ont déclenché une fermeture administrative. Il ne faut pas forcément conclure que les gérants sont en cause mais il est de leur responsabilité d'assurer sur leur parking privé suffisamment de sécurité. Des discothèques importantes, qui brassent beaucoup d'argent doivent mobiliser des moyens importants, recruter des vigiles" précise l'adjoint en charge de la sécurité.

"On ne va pas mettre un policier devant chaque lieu festif" – Olivier Arsac

Si le parking est privé, la mairie compte toutefois installer une caméra de vidéo-surveillance juste devant l'entrée, sur l'allée des Foulques. Cette caméra, prévue de longue date, sera installée avant juin 2017. "C'est notre manière d'accompagner la sécurisation mais nous ne pouvons pas tout faire. On ne va pas mettre un policier devant chaque lieu festif" s'agace Olivier Arsac.

Partager sur :