Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Violences sur des gendarmes dans les Landes : un mineur de 17 ans mis en examen pour tentatives de meurtre et incarcéré

dimanche 12 août 2018 à 12:39 Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne et France Bleu

Le mineur de 17 ans interpellé vendredi matin à Vieux Boucau suite à une tentative de vol de vélo a été placé en détention provisoire à Pau hier soir. Un juge d'instruction l'a mis en examen notamment pour tentatives de meurtres aggravées sur gendarmes. Son frère est toujours recherché ce dimanche.

Quatre gendarmes ont été blessés, dont un gravement, par des gens du voyage, tôt vendredi matin à Vieux Boucau alors qu'ils tentaient d'interpeller deux ou trois individus qui volaient un ou plusieurs vélos
Quatre gendarmes ont été blessés, dont un gravement, par des gens du voyage, tôt vendredi matin à Vieux Boucau alors qu'ils tentaient d'interpeller deux ou trois individus qui volaient un ou plusieurs vélos © Maxppp - Maxppp

Vieux-Boucau-les-Bains, France

L'homme appartenant à la communauté des gens du voyage qui a grièvement blessé un gendarme de 22 ans à la poitrine vendredi matin à Vieux Boucau, sur fond d'affaire de tentative de vol de vélo, est toujours activement recherché ce dimanche. Les gendarmes l'ont identifié.

Son frère, mineur de 17 ans, a été déferé devant un juge d'instruction samedi soir à Mont de Marsan. Le magistrat l'a mise en examen pour deux tentatives de meurtres aggravées sur gendarmes, tentative de vol avec violences et violences en réunion avec arme. Il a été placé en détention provisoire, incarcéré à la maison d'arrêt pour mineurs de Pau. En garde à vue, il a uniquement reconnu la tentative de vol de vélo.

Dans cette affaire, quatre gendarmes ont été blessés dont un grièvement. Le gendarme de 22 ans gravement blessé après avoir reçu un coup de couteau qui lui a perforé un poumon est toujours en soins intensifs à l'hôpital Haut-Lévêque de Pessac, près de Bordeaux. Selon les médecins, son pronostic vital semble ne plus être engagé, même si une hémorragie peut toujours subvenir.

Rappel des faits

Il est environ 6 heures du matin vendredi 10 août. Quatre gendarmes mobile, trois hommes et une femme, rentrent de discothèque, avec un groupe d'amis. Ils sont en repos donc habillés en civil. Le groupe aperçoit au moins deux individus, qui tentent de voler un ou plusieurs vélos, en centre-ville de Vieux Boucau. 

Deux gendarmes s'approchent pour les interpeller mais les suspects, des gens du voyage, s'enfuient. L'un des voleurs présumés est finalement rattrapé, mais sort un couteau et blesse grièvement un militaire de 22 ans, en lui perforant le poumon.  Cet homme, que les enquêteurs ont désormais identifié,  blesse aussi légèrement un autre militaire au thorax et à la hanche. Il réussit à s'échapper pour de bon,  grâce à l'intervention de proche arrivés en renfort avec des barres de fer. Des proches qui blessent d'ailleurs un troisième gendarme à la gorge. Les gendarmes retrouvent le couteau ensanglanté qui a servi contre leurs collègues dans une haie.

Des militaires arrivent en renfort, et finalement, un mineur de 17 ans, le frère du suspect principal est interpellé.  Juste avant, des témoins le voit se débarrasser d'un couteau, qui visiblement n'aurait pas servi, en le jetant sous une voiture en stationnement. Les deux couteaux vont être expertisés pour savoir qui les a utilisés. Les enquêteurs vont procéder à des recherches de traces ADN dessus.

Le quatrième gendarme blessé est une femme qui a reçu une gifle ou un coup de poing lors de ces échauffourées.

Selon le procureur de Dax, Jean-Luc Puyo, les impliqués dans cette affaire, savaient qu'ils avaient à faire à des gendarmes, même s'ils étaient habillés en civil puisqu'ils étaient en repos.

Dans cette affaire, le parquet de Dax avait ouvert samedi une information judiciaire pour tentative de vol, suivie de violences sur personne dépositaire de l'autorité publique et tentatives d'homicides volontaires. Dans cette affaire, quatre gendarmes ont été blessés