Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Violences sur sa fille de trois ans et son fils de cinq ans : une "maman méchante" condamnée à Brive

-
Par , France Bleu Limousin

Une mère de famille âgée de 27 ans vient d'être condamnée par le tribunal de Brive pour des violences commises sur ses deux jeunes enfants et aussi sur son concubin qui est allé les dénoncer à la police. L'exercice de l'autorité parentale de la mise en cause a été suspendu pour six mois.

Les dires du petit garçon de cinq ans et demi ont été confortés par les examens des médecins (image d'illustration)
Les dires du petit garçon de cinq ans et demi ont été confortés par les examens des médecins (image d'illustration) © Maxppp - /

Des fessées, des claques et des insultes : voilà, entre autres, les faits décrits à la barre du tribunal de Brive par un petit garçon âgé de cinq ans et demi, ce mercredi, où sa mère de 27 ans était jugée en comparution immédiate pour des violences aussi commises sur sa petite soeur âgée de trois ans, et également sur le concubin de la mise en cause.

Une maman méchante

C'est justement ce conjoint âgé d'une quarantaine d'années qui est allé dénoncer ces violences habituelles à la police, et que le confinement n'a fait que rendre encore plus difficiles. Une " maman méchante " selon les dires de son petit garçon, qui ont été confirmés par les examens des médecins. La mauvaise mère a tant mieux que mal fini par avouer ses gestes, expliquant " avoir été dépassée ". Elle est condamnée à six mois de prison avec sursis probatoire pendant deux ans. L'exercice de son autorité parentale est aussi suspendu pour six mois et elle a interdiction d'entrer en contact avec les victimes. La justice a aussi prononcé le placement des enfants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess