Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Violences urbaines à Aubenas : colère et incompréhension des habitants

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les habitants du quartier des Oliviers à Aubenas (Ardèche) se sont réveillés groggy par la nuit qu'ils ont passée. Une vingtaine de jeunes cagoulés ont incendié des poubelles, quatre voitures et deux bâtiments publics.

Les sapeurs-pompiers de l'Ardèche sont intervenus pour éteindre les nombreux incendies la nuit de mardi à mercredi au quartier des Oliviers à Aubenas.
Les sapeurs-pompiers de l'Ardèche sont intervenus pour éteindre les nombreux incendies la nuit de mardi à mercredi au quartier des Oliviers à Aubenas. © Radio France - Willy Moreau

"C'est n'importe quoi !", peste cette habitante qui regarde au petit matin la façade fumante du pôle des services. Ce bâtiment communal, au centre du quartier des Oliviers, à Aubenas (Ardèche), a été pris pour cible dans la nuit de mardi à mercredi. Une deuxième nuit de violences consécutive qui met en colère les riverains. 

Des voitures du département incendiées

Vers 2h30, après avoir mis le feu à des poubelles quelques heures plus tôt, une vingtaine de jeunes cagoulés ont incendié quatre voitures siglées du département de l'Ardèche. L'une d'elles a été déplacée au pied du centre médico-social, dont la partie gauche des locaux est détruite. 

"Comment vais-je faire ? J'ai besoin d'une assistante sociale moi ! Ça devient grave, il faut punir les délinquants", s'agace une habitante, qui souhaite rester anonyme, par peur des représailles. Selon elle, le climat se détériore depuis deux ou trois ans. Un des ses voisins s'énerve : "Des poubelles brûlent toutes les deux semaines ici !"

Une quarantaine de CRS en renfort

Comment expliquer cette montée de violences dans ce quartier populaire de 2.500 habitants bien loin des clichés sur la banlieue parisienne ? Le cadre semble agréable : un parc de jeu bordé par les arbres, des immeubles relativement petits et plutôt bien entretenus. Est-ce l'ennui des vacances ? Le mimétisme par rapport à d'autres violences urbaines en cours en France ? Voire un peu des deux ? 

Une enquête est en cours. Le préfet de l'Ardèche a condamné ce mercredi ces violences. Il a obtenu le renfort demandé d'une demi-compagnie soit une quarantaine de CRS en renfort pour la nuit dans le quartier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess