Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange

Violences urbaines à Évreux : huit gendarmes blessés, une maison et des voitures incendiées

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Des tirs de feux d'artifice et de mortiers ont eu lieu dans la nuit du lundi 13 au mardi 14 juillet à Évreux. Une maison, plusieurs voitures, poubelles et abri-bus ont pris feu. Des gendarmes mobiles ont été appelés en renfort et huit d'entre eux ont été blessés.

La police a dû être épaulée par un escadron de gendarmes mobiles [Illustration].
La police a dû être épaulée par un escadron de gendarmes mobiles [Illustration]. © Radio France - Valentin Belleville

La nuit a été particulièrement agitée à Evreux, ce lundi 13 et ce mardi 14 juillet. Comme le révèle le journal Paris-Normandie, des tirs de feux d'artifice et de mortiers ont eu lieu dans les quartiers de La Madeleine, de Navarre et de Nétreville. L'opération était visiblement préméditée, explique un observateur.

Plusieurs voitures, poubelles et abri-bus ont pris feu. L'incendie d'une voiture s'est propagé à une maison. Les occupants ont pu être secourus par des policiers et des pompiers mais l'habitation est en partie détruite et ils vont devoir être relogés. "On aurait pu avoir des morts", glisse un témoin présent sur les lieux.

Huit gendarmes légèrement blessés

Un escadron de gendarmes mobiles a été envoyé en renfort, pour épauler la police locale et tenter de maintenir le calme, précise la préfecture. Nicolas Gavard-Gongallud, l'adjoint au maire d’Évreux en charge de la sécurité dénonce sur Facebook "les exactions de jeunes imbéciles et de pseudo caïd cachés derrière leurs capuches qui ont harcelé les forces de l’ordre" :

Les forces de l'ordre ont été confrontées à "plusieurs bandes de jeunes agressives" et ont dû faire face à des jets de projectiles. Huit gendarmes ont été légèrement blessés.

Une enquête judiciaire est en cours. Une cagnotte solidaire a été lancée pour venir en aide aux victimes de dégradations.

Dans un communiqué, le syndicat Alternative Police CFDT réclame "l’envoi en urgence de renforts policiers mais également une hausse des effectifs policiers dans les trois commissariats du département de l'Eure".

Le dispositif de forces de l'ordre sera renouvelé sur place cette nuit afin de maintenir le calme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess