Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 12 blessés

Faits divers – Justice

Violences urbaines à Nantes : "l'accalmie se confirme" selon la préfecture

mardi 10 juillet 2018 à 12:22 Par Antoine Denéchère, France Bleu Loire Océan

Douze véhicules ont été touchés par des incendies dans la nuit de lundi à mardi, à Nantes. La préfecture parle donc d'accalmie et de retour au calme, après les violences urbaines de la semaine dernière déclenchées par la mort d'un jeune, tué par balle lors d'un contrôle de police.

Voitures incendiées, quartier Malakoff à Nantes, jeudi 5 juillet 2018 (photos d'archives)
Voitures incendiées, quartier Malakoff à Nantes, jeudi 5 juillet 2018 (photos d'archives) © Radio France - Antoine Denéchère

Nantes, France

Dans la nuit de lundi à mardi, douze véhicules ont été incendiés à Nantes, selon un décompte fourni par la préfecture de Loire-Atlantique, dont quatre touchés par la propagation des flammes. Rien à voir donc avec le niveau de violences urbaines de la semaine dernière : des dizaines de voitures avaient été volontairement incendiées ainsi que de nombreux bâtiments publics ou privés, dans plusieurs quartiers de Nantes et de sa périphérie. Ces feux de voitures ont eu lieu au Breil, aux Dervallières, à Bellevue,  à la Bottière,  et à Rezé.

L'accalmie se confirme" (préfecture)

La préfecture estime que "l'accalmie et le retour à la normale observés [durant la nuit de dimanche à lundi] se sont confirmés". Deux individus ont par ailleurs interpellés dans la nuit à Nantes. Rappelons que les violences urbaines ont débuté mardi 3 juillet au soir, dans le quartier du Breil, juste après la mort d'un jeune de vingt-deux ans, tué par un CRS lors d'un contrôle policier. Une enquête est en cours, et le CRS qui a évoqué un "tir accidentel" pendant sa garde à vue est mis en examen pour "coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner", et placé sous contrôle judiciaire,

Mis à jour à 14h59.