Faits divers – Justice

Violent incendie dans la zone commerciale le Mas Guerido à Cabestany

Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon samedi 24 octobre 2015 à 23:23

De grosses fumée noires s'échappait des toits des magasins
De grosses fumée noires s'échappait des toits des magasins © Radio France - Anne-Natacha Bouillon

Un violent incendie s'est déclaré samedi soir dans la zone commerciale le Mas Guerido à Cabestany, dans la banlieue de Perpignan. De grosses fumées noires se sont échappées des toits de plusieurs magasins. L'un d'eux a été complètement détruit. Les autres sérieusement endommagés.

De grosses fumées noires se sont échappées du magasin d'optique Via santé, puis des autres commerces juste à côté. Plus de 40 pompiers ont été engagés pour lutter contre les flammes, pendant plusieurs heures. Le feu s'est déclaré peu après 19H00. C'est Kévin qui a donné l'alerte :

"J'étais dans la salle de sport, et un monsieur a  tapé à la porte pour qu'on sorte de la salle, vu qu'il y avait le feu juste à côté. C'est dingue comment ça se propage."

Kevin, témoin de l'incendie.

Les magasins étaient tous fermés. Personne à l'intérieur, personne donc pour ouvrir aux soldats du feu. Plus de 40 pompiers ont été mobilisés. Ils ont du utiliser des disqueuses pour briser les vitres et les rideaux de fer. Ils ont également fait des trous dans les toits, pour refroidir tout le bâtiment par le haut. L'opération était dirigée par le colonel Thierry Grisot :

Le colonel Thierry Grisot

"C'est un incendie qui était très difficile à localiser. L'ensemble des magasins étaient en fumée."

Le Lieutenant Franck Croisier

La fumée et le bruit des disqueuses a intrigué les rares habitants du Mas Guerido. Charlotte habite a plus de 100 mètres du sinistre:

" On m'a dit qu'il y avait des bombonnes de gaz qui éventuellement pouvaient exploser. C'est très impressionnant comme incendie."

Le reportage d'Anne-Natacha Bouillon

Finalement, un seul foyer a été identifié dans le magasin Pyrénées plongée qui abrite des produits très inflammables voire explosifs  précise le colonel Grisot: "Tout ce qui est air comprimé, également de l'oxygène sous pression, donc effectivement c'est dangereux, c'est pour cela qu'on a refroidi la zone avant d'y engager les hommes à l'intérieur."

Le feu a été circonscrit à 21H48. Le magasin de plongée est entièrement détruit. les autres enseignes autour sont sérieusement endommagées. Un dispositif de sécurité spécial a été engagé au moins jusqu'à lundi.