Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Violente agression d'un surveillant à la maison d'arrêt de Nantes

mardi 10 avril 2018 à 16:28 Par Pascal Roche, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Un surveillant de la maison d'arrêt de Nantes a été blessé par un détenu mardi matin. Il a reçu un coup de lame dans le cou. Les syndicats parlent de tentative d'assassinat.

Agression d'un surveillant à la maison d'arrêt de Nantes
Agression d'un surveillant à la maison d'arrêt de Nantes © Radio France - Pascale Boucherie

Nantes, France

Un surveillant de la maison d'arrêt de Nantes a été légèrement blessé au cou mardi matin par un détenu particulièrement agressif. L'homme âgé d'une trentaine d'années purge une peine de 18 ans de prison pour un viol commis à Rennes. L'agression s'est produite alors que le détenu venait d'être reconduit dans sa cellule après avoir refusé de se rendre dans les ateliers.

Le manche d'une fourchette transformé en lame tranchante

Quand le détenu réintègre sa cellule, il est très nerveux selon des représentants syndicaux, il tape sur les murs et c'est à ce moment-là d'après la même source que l'homme sort un objet de son sac et se jette sur le surveillant qui allait fermer la porte. Il a dans les mains un manche de fourchette très bien aiguisé qu'il pointe sur l'agent pénitentiaire, il lui porte un coup au niveau de la carotide avant d'être maîtrisé par les autres surveillants et par le codétenu de l'agresseur.

Les surveillants dénoncent une tentative d'assassinat

Le surveillant n'est que légèrement blessé au cou mais "le traumatisme et un profond malaise sont perceptibles" chez tous les agents rapporte Force ouvrière dans un communiqué.  La CGT de son côté demande une sanction disciplinaire "à la hauteur du préjudice", les deux syndicats voient en effet dans cette agression une tentative d'assassinat. Le détenu a été transféré à la prison du Mans.