Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Violente agression en centre-ville du Mans : deux CRS en repos blessés

Par

Deux policiers en repos qui voulaient stopper une bagarre à la sortie d’un bar du Mans ont été violemment frappés. Le syndicat Alliance dénonce un "lynchage, révélateur de l’ambiance actuelle anti-flic".

La cité judiciaire du Mans, mai 2017. La cité judiciaire du Mans, mai 2017.
La cité judiciaire du Mans, mai 2017. © Radio France - Ruddy Guilmin

Blessés car ils veulent stopper un déchaînement de violence. « Lynchés » car ils sont policiers, d’après le syndicat Alliance. La scène remonte à la nuit du 11 au 12 juin 2020. Elle se déroule en centre-ville du Mans. Une jeune femme mineure ainsi que deux personnes majeures (un homme et une femme) fortement alcoolisés sortent d’un bar. Tous les trois s’en prennent à deux clients qui consomment en terrasse. La jeune femme jette alors des verres de bière sur les deux clients et commence à les frapper et à mordre l'un deux au mollet. Son beau-frère s'en prend également à ces deux personnes et projette l'un des clients contre la vitrine du bar. Un serveur qui intervient est agressé à son tour. 

Publicité
Logo France Bleu

"Un lynchage" pour le syndicat Alliance 

C’est à ce moment-là que deux CRS manceaux en repos qui se trouvent dans ce bar sortent à leur tour. Ils indiquent qu’ils sont policiers et tentent d’apaiser la situation. Eux aussi sont frappés par les trois personnes. L’un des deux CRS reçoit des coups de pieds, alors qu’il est projeté au sol. Gravement blessé, à cause d’une double fracture tibia - péronné, il se voit signifier un premier arrêt de travail d’un mois et demi par le médecin. "On lui a sauté dessus", témoigne un collègue. Plus de dix jours après les faits, "tous les deux sont toujours très choqués", indique le syndicat Alliance - CRS qui dénonce "un lynchage". L’un de ses représentants indique que les deux fonctionnaires en repos ont fait le choix de ne pas répondre par la force. "Ils se sont freinés pour ne pas être taxés de violence à leur tour", justifie-t-il. "Ils ont joué la montre, en attendant l'arrivée des policiers du commissariat", résume le représentant du syndicat Alliance de la compagnie de CRS du Mans. 

Cette agression est révélatrice de l'ambiance anti-flic. Syndicat Alliance

Deux personnes placées en détention provisoire 

Contacté par France Bleu Maine, le parquet du Mans confirme que "les policiers n’ont pas répliqué aux coups. Les mis en cause ne présentent, de fait, aucune trace". Pour le syndicat de policiers Alliance, cette agression est "révélatrice de l’ambiance anti-flic actuellement répandue en France". Son responsable au sein de la compagnie de CRS du Mans, estime que "les policiers sont aujourd'hui prisonniers de ce climat". Dans cette affaire, trois personnes ont été placées en garde à vue puis mises en examen, deux d'entre elles ont été ensuite placées en détention provisoire et la troisième sous contrôle judiciaire. Une information judiciaire est ouverte. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu