Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Violents orages en Haute-Loire : le charpentier mort en aidant les pompiers reçoit la médaille du courage

lundi 20 novembre 2017 à 18:20 Par France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu Saint-Étienne Loire

Le charpentier mort le soir du 13 juin a reçu la médaille pour acte de courage et de dévouement, cinq mois après les violents orages qui se sont abattus sur le sud de la Haute-Loire.

A Bessarioux, l'épicentre de l'orage, la route s'est transformée en torrent
A Bessarioux, l'épicentre de l'orage, la route s'est transformée en torrent © Radio France - Tanguy Bocconi

Le Brignon, France

La médaille pour acte de courage et de dévouement, échelon or, c'est la décoration qu'a reçue à titre posthume le charpentier mort lors des violents orages du 13 juin sur le sud de la Haute-Loire. Cet homme de 31 ans a guidé les pompiers sur le tracteur de son père, agriculteur au Brignon, sur le secteur de Bessarioux. Dans une ferme encore plus isolée, une dame avait besoin d'aide. Les eaux l'ont emporté et les pompiers ont dû faire demi-tour car la route s'affaissait.

Il travaillait dans une entreprise artisanale à Costaros, ses collègues ont retrouvé son corps le lendemain midi.

La commune et l'État vont aller plus loin. Des démarches sont en cours pour qu'il soit reconnu comme "collaborateur occasionnel du service public". "Parce que les pompiers ont fait appel à lui", explique le maire du Brignon. "C'est à la fois une reconnaissance qui peut aider la famille à faire son deuil et un statut qui devrait simplifier ses démarches notamment auprès des assurances."