Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Viols en série : un pédophile présumé jugé devant les assises du Territoire de Belfort

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Le procès d'un Terrifortain jugé pour viols, tentatives de viols, agressions sexuelles sur mineurs et consultations d'images pédopornographiques s'ouvre devant les assises du Territoire de Belfort ce mercredi 26 mai. Parmi les six victimes du dossier, figure la fille de l'accusé.

La cour d'assises du Territoire de Belfort, à Vesoul. Image d'illustration.
La cour d'assises du Territoire de Belfort, à Vesoul. Image d'illustration. © Radio France - Jean-François Fernandez

Pendant trois jours, à compter de ce mercredi 26 mai, la cour d'assises du Territoire de Belfort, à Vesoul, s'apprête à juger un pédophile présumé. Le Terrifortain de 33 ans est accusé de viols, tentatives de viols, agressions sexuelles sur mineurs de moins de quinze ans, ainsi que de détention et consultation d'images pédopornographiques. Parmi les six victimes du dossier, il y a la fille de l'accusé

En détention provisoire depuis 2019

L'enfant aurait été violée par son père entre 9 et 11 ans. C'est au moment de la séparation de ses parents que le calvaire supposé de la petite fille commence. Pendant les visites chez son père, elle aurait subi des viols, répétés, par introduction digitale. Elle rapporte également des fellations imposées, et une tentative de pénétration, selon Me Josée Martinez, avocate au barreau de Belfort. 

Cette plainte, déposée en 2019, relance l'instruction. Car depuis 2017, le Terrifortain faisait déjà l'objet d'une première mise en examen pour des faits de viols et agressions sexuelles sur des mineurs de moins de quinze ans. A chaque fois, les victimes se trouvent dans le cercle familial. 

Enfin, on découvre dans l'ordinateur de ce trentenaire des images à caractère pédopornographique, régulièrement consultées par le Terrifortain. L'homme nie les accusations de sa fille, et reconnaît des attouchements sur les autres victimes. Il risque jusqu'à vingt ans d'emprisonnement. Le verdict est attendu pour vendredi soir.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess