Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Vitesse, alcool et stupéfiants...Et il n'avait déja plus de permis

lundi 2 mai 2016 à 11:20 Par Françoise Pain et Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

Un jeune conducteur a été flashé à 171 km au lieu des 80 autorisés sur la Nationale 145, en Haute Vienne. Et en plus l'automobiliste qui était déja sous le coup d'une suspension de permis de conduire était en état d'alcoolémie et sous l'emprise de stupéfiant.

L'automobiliste était déjà sous le coup d'une suspension de permis.
L'automobiliste était déjà sous le coup d'une suspension de permis. © Maxppp - Jean-François Frey

Haute-Vienne, France

L'automobiliste de  20 ans a été flashé au volant d'une Audi TT  à 171 km/h sur la nationale 145 près de Saint Sornin le Lac . Lors de son interpellation les gendarmes ont découvert que le jeune homme originaire du Cher multipliait les délits: Il était en état d’alcoolémie, avec  0,42 mg /l , et sous l'emprise de stupéfiant. Mais ce n'est pas tout , les gendarmes de l'escadron départemental ont aussi découvert que ce chauffard , titulaire d'un permis probatoire , n'avait plus de droit de conduire puisque son permis  était suspendu pour 8 mois depuis novembre 2015, déjà pour excès de vitesse.

La voiture risque d'être saisie par la justice 

Le jeune homme devra répondre de ses multiples délits devant le tribunal correctionnel et il risque une peine de prison.

En attendant,  il n'a évidemment plus le droit de conduire sa voiture, ni de la vendre. La justice pourra décider de sa confiscation . Mais ce ne sont pas les gendarmes haut-viennois qui la récupéreront, car le dossier a été transmis au parquet de Bourges.