Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vive émotion et soutien après l'agression de Yuriy à Paris, "aucune impunité" promet le ministre de la Justice

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Les réactions se multiplient depuis samedi 23 janvier après la violente agression de Yuriy, un adolescent de 15 ans, à Paris. Sur Twitter, le ministre de la Justice, Eric Dupont-Moretti, assure qu'il "n'y aura aucune impunité".

L'agression a été filmée.
L'agression a été filmée. - Capture d'écran vidéo Twitter

Le footballeur Antoine Griezmann, l'acteur Omar Sy, le nageur Amaury Leveaux, l'acteur et humoriste Ahmed Sylla... tous font part de leur émotion et apportent leur soutien à Yuriy, un collégien de 15 ans, très violemment agressé le 15 janvier dernier dans le 15e arrondissement de Paris. Les images captées par la vidéosurveillance montrent 10 personnes s'acharner sur le jeune homme à terre, le frappant notamment avec des barres de fer. 

Une terrible agression, des images effroyables et de nombreux messages de soutien qui conduisent aujourd'hui le gouvernement à réagir. Sur Twitter, le ministre de la Justice, Eric Dupont-Moretti promet qu'il "n’y aura aucune impunité pour les auteurs de l’agression de Yuriy". Le garde des Sceaux affirme que "le parquet de Paris et les services d’enquête sont pleinement mobilisés", alors qu'une enquête pour "tentative d'homicide volontaire en réunion" est ouverte.

Selon les informations de franceinfo, l'Elysée a pris contact samedi avec la maman de Yuriy. Au nom du président de la République, un conseiller s'est entretenu avec la mère de la victime. La maire de Paris, Anne Hidalgo, a également eu la mère de l'adolescent au téléphone. La ville de Paris a proposé une présence renforcée des forces de l'ordre sur place, dans le quartier de Beaugrenelle.

La veille, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a dénoncé "une attaque d'une sauvagerie inouïe". "L’enquête doit permettre de faire toute la lumière sur les faits et d’interpeller les auteurs de cet acte immonde", a-t-il tweeté.

Hospitalisé dans un état grave

Le jeune homme est hospitalisé dans un état grave à l'hôpital Necker. Yuriy "a eu le nez, le bras, les épaules, les côtes et des doigts cassés. Mais surtout il a eu le crâne cassé en plusieurs endroits. Il a subi une opération de plus de six heures, il a été dans le coma plus d'une semaine", a indiqué sa mère, Nataliya Kruchenyk, interrogée par BFMTV.

Selon une source proche de l’enquête, l'hypothèse de représailles entre deux bandes est fortement privilégiée pour le moment.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess