Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Voiture écrasée par des blocs de béton dans l'Hérault : le conducteur du camion a été mis en examen

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Le conducteur du poids lourd dont les blocs de béton ont tué une religieuse, mercredi à Taussac-la-Billière (Hérault), a été mis en examen pour homicide et blessures involontaires. Il roulait en infraction.

L'axe routier sur lequel s'est produit l'accident était interdit aux poids-lourds
L'axe routier sur lequel s'est produit l'accident était interdit aux poids-lourds - SDIS 34

Taussac-la-Billière, France

L'enquête avance, plus de 48h après l'accident de Taussac-la-Billière qui a coûté la vie à une religieuse. Le chauffeur du camion, âgé de 36 ans, a été mis en examen pour homicide et blessures involontaires, et libéré sous contrôle judiciaire. 

Mercredi, son semi-remorque a perdu son chargement de contrepoids en béton sur la route départementale 13, un axe interdit aux poids-lourds. Les blocs sont tombés sur une voiture. La conductrice de 51 ans, membre de la communauté Saint-Joseph à Puimisson, est morte écrasée.  

Plusieurs infractions

D'après les premiers éléments de l'enquête, le camion était également légèrement surchargé. Quelques dizaines de kilos en trop qui ne sont peut être pas à l'origine de l'accident, mais qui posent question. D'autant que le conducteur roulait en léger excès de vitesse sur cette petite route départementale. C'est dans un virage que le chargement a basculé. 

Le chauffeur, un habitant de Fos-sur-Mer (Bouches du Rhône) avait par ailleurs consommé du cannabis, mais cet élément n'a pas été retenu contre lui, car la consommation peut remonter à plusieurs jours. Il n'avait en revanche pas bu, ne téléphonait pas au moment de l'accident et avait tous ses points sur son permis.

Les investigations se poursuivent, il faut maintenant déterminer si les blocs de béton étaient suffisamment bien arrimés et si les sangles utilisées étaient réglementaires.