Faits divers – Justice

Voitures caillassées sur l'A7 : six garçons reconnaissent les faits

Par Maxime Bacquié, France Bleu Isère mercredi 19 octobre 2016 à 11:24

Pendant trois mois, six jeunes du secteur de Jarcieu ont caillassé des véhicules depuis des ponts au-dessus de l'autoroute A7, entre l'Isère et la Drôme.
Pendant trois mois, six jeunes du secteur de Jarcieu ont caillassé des véhicules depuis des ponts au-dessus de l'autoroute A7, entre l'Isère et la Drôme. © Maxppp - Fabrice Hebrard

Les six jeunes interpellés lundi à leur domicile dans le secteur de Jarcieu, en Isère, ont reconnu être les auteurs des jets de pierre ces derniers mois sur l'autoroute A7. Ils agissaient de nuits, depuis des ponts, à la lisière entre l'Isère et la Drôme. Ils disent avoir fait ça pour l'adrénaline.

Ces six garçons de 15 et 16 ans n'ont pas le profil de délinquants. Aucun n'était connu des services de forces de l'ordre. Interpellés lundi à leur domicile, dans le secteur de Jarcieu, en Isère, ils ont tous reconnu les faits pendant leur garde à vue. Cinq ont été mis en examen pour dégradation et destruction par moyen dangereux. Le sixième sera prochainement présenté à un juge pour enfant.

Certains galets pesaient plus d'un kilo

Dans la bande, les enquêteurs ont ciblé deux meneurs, qui ont vraisemblablement entraîné les autres dans la bêtise. Ils ont tous assuré n'avoir pas conscience de la gravité des faits et avoir agi pour l'adrénaline. Pendant trois mois, du 7 juillet au 1er octobre, ils ont jeté des pierres, mais aussi des galets depuis des ponts, au-dessus de l'autoroute A7, entre l'Isère et la Drôme. Ils agissaient de nuit, depuis trois ponts différents. Certains galets pesaient plus d'un kilo.

En tout 22 plaintes ont été déposées par des automobilistes qui ont eu leur pare brise éclaté. Grâce à leur sang-froid et à la solidité des pare-brises, un seul blessé léger est à déplorer, touché par les bris de glace.

Ils encourent jusqu'à 10 ans de prison

Ces dernières semaines les gendarmes ont mis en place des rondes régulières autour des trois ponts utilisés par les jeunes, sans jamais parvenir à les prendre en flagrant délit. C'est finalement grâce au signalement d'un conducteur allemand, victime de ces jets de pierre, que les enquêteurs ont pu retrouver la trace de cette bande de six jeunes. Ils encourent jusqu'à 10 ans de prison.

Partager sur :