Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vol au Fouquet's : le couple de gilets jaunes tourangeaux fixé sur leur sort le 13 septembre

-
Par , France Bleu Touraine

Ambre et Franck, un couple de gilets jaunes tourangeaux, comparaissaient en appel ce lundi pour le vol d'objets au Fouquet's en marge d'une manifestation à Paris en mars 2019. Condamnés à 1 mois de prison avec sursis en première intance, ils pourraient bénéficier d'une peine plus clémente.

Le Fouquet's pillé et incendié en partie lors de l'acte 18 des gilets jaunes le 16 mars 2019 © Maxppp - ©Olivier Corsan
Le Fouquet's pillé et incendié en partie lors de l'acte 18 des gilets jaunes le 16 mars 2019 © Maxppp - ©Olivier Corsan © Maxppp - Olivier Corsan

Le procès en appel du couple de gilets jaunes tourangeaux s'est déroulé lundi 28 juin au palais de justice de Paris. Ils sont soupçonnés de vol après le saccage du Fouquet's le 16 mars 2019, en marge d'une manifestation des gilets jaunes.

Le couple a toujours nié le vol d'objets au Fouquet's

En première instance Ambre et Franck avaient été condamnés en décembre 2019 à 1 mois de prison avec sursis pour le vol de couverts, d'une salière et d'un tabouret, soit un préjudice de 232 euros selon leur avocat, Me Arié Alimi. Ils avaient contesté les motifs de poursuite, assurant avoir récupéré les objets auprès d'un vigile du restaurant qui les distribuait. Sur sa page-Facebook, l'aide-soignante avait posté  à l'époque des faits une photo du tabouret. Les enquêteurs avaient alors pu remonter sa trace sa trace. Et l'interpeller chez elle, avec son compagnon.               

Des amendes requises en appel à la place de la prison avec sursis

Lundi soir, lors de l'audience en appel, le procureur général a requis une peine de 100 jours-amende à 10 euros pour chaque prévenu. Une peine qui est donc plus cémente que celle prononcée en première instance (un mois de prison avec sursis). Le jugement a été mis en délibéré au 13 septembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess