Faits divers – Justice

Volkswagen : votre voiture est-elle concernée ?

Par Marina Cabiten, France Bleu vendredi 25 septembre 2015 à 16:26

Volkswagen : quels modèles sont concernés par la tricherie ?
Volkswagen : quels modèles sont concernés par la tricherie ? © Max PPP

Les propriétaires de Volkswagen se posent forcément la question depuis que le scandale a éclaté : ma voiture est-elle équipée d'un logiciel de trucage aux tests antipollution ? Vendredi, deux listes de modèles potentiellement touchés ont été publiées dans la presse.

Avec 11 millions de véhicules touchés dans le monde, difficile d'imaginer que la France soit épargnée par le scandale des logiciels de trucage de Volkswagen. Vendredi, l'Allemagne a déclaré qu'environ 2,8 millions de véhicules y étaient concernés. Paris qui a lancé une enquête n'a pour l'instant avancé aucun chiffre, ni aucune information sur les modèles concernés (contrairement aux États-Unis où les gammes incriminées sont connues). En revanche vendredi, deux médias français ont chacun dressé une liste de véhicules qui pourraient être équipés de ces systèmes, visant à frauder lors des contrôles antipollution des diesel. 

 Des Volkswagen, mais pas seulement

Le Figaro et L'Argus rappellent que le moteur concerné est un diesel quatre-cylindres EA189 produit de 2009 à 2015. En recoupant cette information avec d'autres comme la norme européenne en vigueur ou le type d'injection, les deux médias dressent chacun une liste. Certains modèles se retrouvent dans les deux, mais pas tous. Il y a évidemment des Volkswagen : Golf, Polo, Passat, New Beetle, Touran, Tiguan... Mais trois autres marques seraient également concernées selon les deux listes : Audi (de l'A1 à la TT), Skoda (Fabia et Octavia notamment), et Seat (Ibiza, Leon, Altea, Exeo, et l'Alhambra selon l'Argus mais pas selon le Figaro). 

Volkswagen : la distribution du moteur concerné par le scandale - Aucun(e)
Volkswagen : la distribution du moteur concerné par le scandale

La liste des modèles potentiellement touchés selon Le Figaro : 

  • Volkswagen : Polo (1.6L), Golf-Golf Cabriolet-Golf SW-Golf Plus (1.6L et 2.0L), Jetta (2.0L), Passat-Passat SW-Passat CC (2.0L), New Beetle (2.0L), Scirocco (2.0L), Tiguan (2.0L), Touran (2.0L), Sharan (2.0L), Transporter 6 (2.0L). 
  • Audi : A1 (1.6L), A3 (2.0L), A4 (2.0L), A5 (2.0L), A6 (2.0L), Q3 (2.0L), Q5 (2.0L), TT (2.0L). 
  • Seat : Ibiza (2.0L), Leon (2.0L), Altea (2.0L), Exeo (2.0L). 
  • Skoda : Fabia (1.6L), Octavia (2.0L), Superb (2.0L), Yeti (1.6L et 2.0L)

Que faire en cas de doute ? 

Si vous trouvez votre modèle de voiture dans l'une de ces listes, que faire ? Pour l'instant, pas grand-chose. Faute d'information officielle, les concessionnaires ne pourront probablement pas répondre à vos questions, et encore moins inspecter votre véhicule. Reste à attendre un éventuel rappel de véhicules en France, et à voir les solutions proposées pour se débarrasser du logiciel espion. Selon l'Argus, cela pourrait passer par une simple reprogrammation. 

De son côté, Volkswagen a annoncé avoir provisionné 6,5 milliards d'euros pour "couvrir les mesures nécessaires", ce qui pourrait être synonyme de payer des pénalités imposées par la justice. Aux États-Unis, des actions de groupe ("class actions") ont déjà été lancées.