Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Vols aux restos du cœur de Strasbourg : un agent de la ville dénonce ses collègues

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

C'est un des agents de l'équipe de manutention qui a révélé le pot aux roses. Six agents ont reconnu avoir détourné de l'aide alimentaire destinée aux Restos du cœur.

Coluche a fondé les Restos du cœur en 1985.
Coluche a fondé les Restos du cœur en 1985. © Maxppp - Sebastien JARRY

Strasbourg, France

L'affaire a été révélée mardi. Six agents de la ville de Strasbourg ont reconnu avoir détourné des denrées alimentaires destinées aux Restos du cœur alors qu'ils sont douze à participer aux transports des marchandises. Les denrées sont centralisées au dépôt des Restos de l'association, Plaine des bouchers, à Strasbourg puis dispatchés dans les dix centres de l'Eurométropole.

Les agents ne travaillent plus dans ce service en attendant les conclusions de l'enquête administrative

Ils auraient volé des petites quantités à chaque fois : des boites de conserves, des paquets de couches, des parkas et des sacs de couchage. Le président des Restos du cœur du Bas-Rhin, Daniel Belletier, indique qu'ils avaient constaté parfois "des écarts entre le départ et l'arrivée des palettes" mais "c'était très ponctuel". Il pensait que ces erreurs venaient des personnes en charge de la préparation.

Les vols pourraient s'étaler sur une longue période. En attendant les conclusions de l'enquête administrative, les agents incriminés ont changé de service. La collectivité a porté plainte donc ils pourraient aussi avoir des ennuis sur le plan judiciaire.