Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vols dans les fermes creusoises : "on rentre, on se sert et on repart" selon le référent sûreté des gendarmes

-
Par , France Bleu Creuse

Deux brebis et deux agneaux ont été volés chez des éleveurs à Ajain. En six ans, ils ont perdu une cinquantaine d'animaux. Les vols dans les fermes creusoises sont récurrent. Jean-François Lachérade est le référent sûreté des gendarmes de la Creuse. Retrouver son interview ici.

Jean-François Lachérade, référent sûreté des gendarmes de la Creuse
Jean-François Lachérade, référent sûreté des gendarmes de la Creuse © Radio France - Sophie Peretti

Dans les fermes creusoises, on vole des agneaux, des brebis, des cochons, des poules, des veaux, et même des gros bovins ! Ces vols ont toujours existé, explique Jean-François Lachérade, le référent sûreté des gendarmes de la Creuse. Il était ce mardi matin l'invité de France Bleu Creuse. Retrouver l'intégralité de son interview ici.

Pourquoi ces vols ?

"Ça peut-être des éleveurs qui viennent chercher des bêtes parce qu'ils en ont besoin, parce qu'il y a eu des décès dans leur élevage. On vient aussi remplir les congélateurs malheureusement, c'est gratuit et c'est facile". Les vols dans les fermes sont l'affaire de spécialistes, ou presque. "Il faut s'y connaitre un peu, on ne va pas prendre n'importe quoi. Il faut savoir trier des agneaux avec une brebis qui va avec, on va pas prendre un veau de 8 mois pour le mettre sous une mère ! Les voleurs ne sont pas forcément du milieu agricole mais ils s'y connaissent un peu".

On coupe la boucle et le tour est joué !

Les animaux sont tous identifiés, mais dans le cas des ovins, seulement par des boucles en plastique. "On coupe la boucle, on en remet une et le tour est joué, explique Jean-François Lachérade. Il y a bien sur, des contrôles dans les exploitations, mais bon quand sur 500 brebis, vous en avez deux ou trois qui viennent d'ailleurs, comment voulez-vous les retrouver"?

Des vols à l'abri des regards

"Le souci dans nos campagnes, c'est que ces vols se font dans des bâtiments qui sont excentrés, généralement ouverts, accessibles avec des véhicules, on charge et on repart. Cela ne doit pas concerner uniquement les agriculteurs. Il faut que toute la population creusoise se sente concernée. Il faut nous signaler à chaque fois que l'on voit quelque chose d'anormal, quelque chose qu'on n'a pas l'habitude de voir. Il faut nous appeler, faire le 17. Il y aura toujours quelqu'un au bout du fil pour répondre et pour envoyer une patrouille sur place pour contrôler".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess