Infos

Un vaste trafic de métaux volés démantelé dans l'Est de la France

Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass vendredi 29 janvier 2016 à 21:45

900 tonnes de métaux ont été volés depuis 2014 dans des entreprises
900 tonnes de métaux ont été volés depuis 2014 dans des entreprises - Gendarmerie Nationale

Une filière de vol et recel de métaux a été démantelée dans l'Est de la France. 14 personnes ont été mises en examen. Plus d'une vingtaine ont été interpellées dans la région de Mulhouse. L'opération a été menée par le brigade de recherche de Strasbourg.

Un vaste coup de filet a été mené dans le milieu des vols de métaux. L'enquête était menée par la section de recherche de la gendarmerie de Strasbourg et l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante sous la houlette de la Juridiction inter-régionale spécialisée de Nancy (JIRS).

Mardi 26 janvier, 24 personnes ont été interpellées dans la région de Mulhouse. L'enquête portait sur 69 vols commis depuis 2014 dans des sociétés industrielles spécialisées dans le traitement des métaux et le recyclage. Dans le Grand Est de la France et en Allemagne, les suspects agissaient par équipe de 10 à 12 individus. Les voleurs, originaires de Roumanie, "dérobaient plusieurs tonnes de cuivre, laiton ou aluminium au cours d'une même nuit", précise la JIRS dans un communiqué. Le préjudice total s'élève à un million et demi d'euros pour les entreprises.

900 tonnes de métaux volés depuis 2014


Lors des perquisitions, des véhicules de luxe, des bijoux, des armes, des dizaines de milliers d'euros et 900 tonnes de métaux ont été saisis par les enquêteurs. La plupart chez le receleur situé aux Pays-Bas. "Deux ressortissants néerlandais, dirigeants de sociétés de recyclage de métaux, ayant organisé l'écoulement et la revente des matériaux volés sur le marché légal, ont été interpellés aux Pays-Bas, en vertu de la mise à exécution de mandats d'arrêts européens", précise le communiqué.

Au total, 14 personnes ont été mises en examen dans cette affaire pour vols ou recel en bande organisée. Toutes ont été placées en détention provisoire, sauf une placée sous contrôle judiciaire.

Partager sur :